Auteur : Julien Lada

Chez Nous : Le Front National est un parti comme un autre

La polémique est sortie en moins de temps qu’il n’en faut à Jean-Jacques Bourdin pour dire « Bonjour Florian Philippot » dans sa matinale de BFM TV. « Odieux film de propagande électorale financée par le service public » !, « Entreprise de destruction d’un système dépassé » ! « Émules de Goebbels« , rajouta même le toujours aussi délicat et distingué Gilbert Collard. Sans même savoir de quoi aller parler exactement le film en question, les soldats du Rassemblement Bleu Marine ont fondu une durite comme un flocon de neige au soleil et se sont emparés de leur beau costume traditionnel de victime pour jacter, éructer les inepties...

Read More

Birth of a Nation : Une révolution tuée dans l’oeuf

Naissance d’une nation… Birth of a Nation. Difficile de ne pas entendre derrière ces mots le souvenir du film du même nom signé de D. W. Griffith en 1915, aussi influent pour l’histoire du cinéma que rétrospectivement hallucinant de racisme assumé et difficilement regardable aujourd’hui. Pionnier du cinéma hollywoodien tel qu’on le connaît aujourd’hui (les plus grands de ses successeurs, de Chaplin à Kubrick en passant par Welles, ont validé son apport essentiel à l’essor du médium), Griffith était également un fils de colonel de l’armée confédérée, élevé dans le Kentucky des méthodistes du Sud, dont le schisme avec...

Read More

Nocturnal Animals : Livre d’achevé

On avait laissé Tom Ford ni plus ni moins que dans l’antichambre des Oscars il y a de cela déjà six ans. Celui qui jusqu’ici s’étaient plutôt illustré en signant les robes de quelques vedettes distinguées de la cérémonie (l’Oscar de Charlize Theron en 2004, la cape de Superman de Gwyneth Paltrow en 2012, la boule à facettes de Margot Robbie l’an dernier, tout ça c’est lui) avait signé à l’époque des débuts qui en avaient séduit plus d’un avec son premier long, A Single Man. Adapté du roman éponyme de Christopher Isherwood (le papa de Cabaret par ailleurs),...

Read More

Ouvert la nuit : Édouard, Open-Baer

Il euphorise, il agace, il fait le bonheur de tous les plateaux sur lesquels il passe. Cultivant son personnage de dandy inconséquent adepte du verbiage logorrhéique depuis ses premières armes sur Radio Nova, on en oublierait presque qu’Édouard Baer a aujourd’hui cinquante ans. C’est normal, le garçon garde dans l’inconscient collectif la même image, et cela ne semble pas prêt de changer. Toujours là à la recherche du trait d’esprit aussi vain que déroutant, celui qui avait raréfié sa présence sur le grand écran ces dernières années revient non seulement devant mais aussi derrière la caméra. Bien qu’imposant sa...

Read More

Close Encounters with Vilmos Zsigmond : La valse des fantômes

Rencontres du troisième type, Voyage au bout de l’enfer, Blow Out… Autant de classiques hollywoodiens qui portent la même patte : celle du chef opérateur Vilmos Zsigmond. Figure du Nouvel Hollywood et des décennies suivantes, cet immigré hongrois biberonné à la photographie a laissé un impact majeur sur l’ensemble du cinéma hollywoodien. De l’autre côté de l’Atlantique, Pierre Filmon, projectionniste au Grand Action, cinéma emblématique du circuit Art et Essai parisien, rêve de rendre hommage aux films dont les bobines tournent encore régulièrement dans les rétrospectives de son établissement. La rencontre fantasmée finira par avoir lieu en mai 2014, lors...

Read More

Cigarettes et chocolat chaud : Capitaine Fantastique

Denis Patar est un papa anticonformiste, débordé depuis la mort de son époque et de la mère de ses deux filles Mercredi et Janine (avec un « D not silent », en hommage à la chanson éponyme de David Bowie). Cumulant les jobs pour s’en sortir, il se retrouve dans une situation délicate quand à la suite de retards répétés à la sortie de l’école, il se retrouve l’objet d’un signalement auprès des services sociaux. Sauf que ce prolo au fort caractère à l’habitude d’envoyer foutre le système depuis les années 80, et l’assistante sociale en charge de son suivi va...

Read More

Réparer les Vivants

Au retour d’un séjour à la plage, un groupe de surfeurs est victime d’un terrible accident de voiture alors que le chauffeur du véhicule s’était endormi. L’un d’entre eux, Simon, ne portait pas de ceinture et se retrouve en état de mort cérébrale. Face au deuil qui s’abat sur ses proches, une urgence se pose : les organes du jeune homme, en parfait état, peuvent être éligibles à une greffe. Une greffe dont une ancienne chef d’orchestre dont la vie ne tient qu’à un fil, à des centaines de kilomètres de là, a cruellement besoin. ça ressemble un peu à...

Read More

Crisis in Six Scenes : Scènes de la crise conjugale

Alors que les cinéastes qui viennent se frotter au nouvel Eldorado du petit écran se font de plus en plus nombreux, concédons que voir celui de Woody Allen se joindre à la liste avait quelque chose d’insolite et d’intriguant. Non qu’il soit totalement étranger à cet univers (il y a commencé avant même de devenir le grand cinéaste que l’on connaît, à écrire des blagues pour les légendaires Ed Sullivan, Sid Caesar ou Steve Allen), mais à 80 ans, on pensait cette époque définitivement derrière lui. Rapidement, la curiosité a cédé la place à l’inquiétude, bien alimentée par le...

Read More

Roadies : De la musique avant toute chose

Quelques mois après l’accident de parcours Welcome Back, mélo hawaïen raté, poussif, à peine sauvé par une jolie scène de danse avec Bill Murray et plombé par la polémique sur le whitewashing de son rôle féminin principal (Emma Stone y incarnait une native hawaïenne), Cameron Crowe refait parler de lui. Le cinéaste revient frontalement à l’une de ses passions, la pop music, avec Roadies… sa première série télé. Signée pour Showtime. Avec Luke Wilson, Carla Gugino ou encore Imogen Poots. Enfin, surtout Imogen Poots. Banco, billet pour le Roadies Express directement poinçonné. La réception plutôt fraîche de la série...

Read More

Elvis & Nixon : A Little Less Conversation

Il y a des moments de la grande Histoire dont l’incongruité dépasse même les délires les plus abusifs des spécialistes de la théorie du complot. La photo immortalisant dans le Bureau Ovale de la Maison Blanche Elvis « The King » Presley et Richard « Watergate » Nixon en fait partie. Pas forcément connu pour ses brûlots politiques, le King était pourtant plutôt identifié comme un démocrate modéré, ami de JFK (non ce n’est pas un résumé de Bubba Ho-Tep) et surtout de Jimmy Carter (les deux hommes avaient d’ailleurs des ancêtres communs). Mais au tournant des seventies, c’est Ronald Reagan qui lui...

Read More