Sausage Party, un délire plutôt cool

Quand le commandant en chef vous demande de revenir écrire sur le site que vous avez honteusement délaissé à cause de… ben, la vie, vous savez que l’heure est grave et que vous devez être à la hauteur.

L’offre était de celles qu’on ne peut pas refuser : écrire sur Sausage Party, le dernier délire en date de Seth Rogen et sa bande. Et qui mieux que moi, la seule personne de la team Cinématraque à aimer Xavier Dolan, pouvait relever ce défi ? (Non il n’y a aucun rapport entre Dolan et Sausage Party, ne cherchez pas.)

Sausage Party, ou plutôt « Party de saucisses » chez moi (la belle province)– à prononcer « parté » si vous voulez vous fondre dans la masse – c’est l’histoire d’une saucisse à hot-dog, de son amoureuse pain à hot-dog et de tous leurs amis comestibles d’un supermarché qui découvrent que « l’au-delà », c’est-à-dire ce qui se trouve après les portes automatiques du magasin, n’est pas le paradis promis, mais plutôt un enfer sanglant dont on ne revient pas vivant.

Il est sorti LE 12 AOUT dernier ici, le 30 novembre en France : décalage dû à la moindre popularité de Seth Rogen par rapport à son public cible: l’Amérique du Nord (même histoire que pour This is the end en 2013), le film a même failli sortir directement en VOD.

Jugez plutôt la qualité du casting voix original : Seth Rogen donc, Kristen Wiig, Paul Rudd, Michael Cera, Salma Hayek, Edward Norton, Jonah Hill, Bill Hader et j’en passe. Or, Sausage Party n’étant pas de la qualité visuelle d’un Pixar (et je pense qu’ils s’en foutent), son intérêt réside encore plus dans l’histoire et surtout, dans les dialogues.

Sausage Party est une comédie provocatrice, irrévérencieuse, absurde, voire même bête et méchante par moments (pas mal de moments). N’en déplaise à mon rédac chef Dbziz, je n’ai pas trouvé que c’était « nul », je trouve même, à la réflexion, qu’on aurait besoin de plus de films de ce genre. Sausage Party ne sauvera pas le monde ni le cinéma, mais s’il peut nous rappeler qu’on est tous un peu cons, ça ne fera pas de mal.

Dernière chose : les dix dernières minutes sont complètement tarées, tarées comme dans « à une autre époque Seth Rogen aurait été interné pour ça ». Bon appétit !

Sausage Party, sortie le 30 novembre. Un film de Conrad Vernon et Greg Tiernan, avec les voix citées au-dessus. 2016, 1h29.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.