In Dubious Battle : grève avortée

L’hommage à James Franco lundi soir a permis aux spectateurs présents de découvrir sa nouvelle adaptation littéraire, en l’occurrence une nouvelle de John Steinbeck que le réalisateur aime voir comme un plaidoyer pour les travailleurs encore aujourd’hui soumis à leurs employeurs. Ce genre de récit faisant apparaitre des citoyens floués durant la Grande Dépression et défendant leur droit est intemporel. Dès lors, il n’est pas compliqué pour Franco de rédiger sa note d’intention, qui se résume finalement à mettre en scène un groupe de radicaux cherchant à motiver leurs troupes dans l’espoir d’une révolte nationale. Mais son film, trop scolaire, ne parvient que peu à toucher son but contestataire, empêtré dans de multiples récits et complications qui empêchent les relations d’atteindre leur plein potentiel. Sur le plan politique, le rythme haché du long métrage condamne toute empathie, se concentrant beaucoup trop sur les manipulations et les querelles intestines que sur le vrai but de la grève. James Franco n’a sans doute pas voulu trop s’écarter du récit initial. Cependant, les questionnements qu’il pose — à qui profite le pouvoir, doit-on manipuler pour l’acquérir ? — sont survolés. De façon surprenante, le cinéaste préfère mettre en avant Selena Gomez dans un ressort romantique éculé. Les différents drames qui surviennent, quant à eux, sont parachutés un peu au hasard, étant donné que le rythme est soit trop rapide, soit trop lent.

On en vient même à se demander si le film est véritablement finalisé, de nombreux doublages en post-prod étant mystérieusement absents quand certains effets de montage sont too much. Pourtant In Dubious Battle a du potentiel avec son très beau casting, mais il oublie la dimension populaire que son film peut avoir pour se concentrer sur un panel limité de personnages. Surtout, il abandonne complètement dans les dernières minutes, préférant encore ces sempiternelles lignes de textes qui nous expliquent à quel point le combat de ces hommes et femmes a réussi à fonder notre société moderne. Certes, mais au cinéma, il vaut mieux parler avec des images que des mots.

In Dubious Battle de James Franco, avec James Franco, Nat Wolff, Selena Gomez, Josh Hutcherson, Vincent D’Onofrio, Sam Shepard, Robert Duvall, Ed Harris. Sortie prochaine. 1 h 50.

Étudiant en cinéma, j'apprécie tous les genres et passe mon temps à enrichir ma culture cinématographique. HIMYM me bouleverse, SPEED RACER me sidère, MULHOLLAND DRIVE me fascine.

Be first to comment