Victoria de Justine Triet

Révélé à Cannes en 2013 dans la sélection de l’ACID pour La Bataille de Solférino, Justine Triet revient, cette fois-ci à la Semaine de la Critique pour Victoria.

Elle y dresse le portrait d’une femme aussi indépendante que dépassée incarnée par Virginie Efira. Avocate, entraînée dans une affaire délicate pour aider son ami, Victoria voit aussi son ex-mari déballer de manière peu flatteuse leur ancienne vie commune dans un blog à succès.

Le film adopte le ton de la comédie mais crée de manière habile un sentiment de malaise qui permet au spectateur de comprendre les moments de désespoir de l’héroïne. Entre les enfants étrangement nus et occupés à ne rien faire en arrière-plan du film et les amants d’un soir très décalés qui se succèdent dans son appartement, de nombreux éléments créent une sorte de dissonance dans la vie de Victoria. Ce décalage est distillé dans tout le film, notamment lors de la scène du procès qui touche à l’absurde.

C'est quand-même l'ex présentatrice de Nouvelle Star !

C’est quand-même l’ex présentatrice de Nouvelle Star !

Malgré cette ambiance finalement assez étouffante, le film réussit à créer une légèreté comique qui fait régulièrement mouche. Les personnages finement croqués et les dialogues bien travaillés permettent d’installer le rire et de rendre l’ensemble du film sympathique et rafraichissant. Le montage parallèle de la voyante et du psy est ainsi la meilleure idée du film. Vincent Lacoste et Virginie Efira (qui sera deux fois sur la Croisette, grâce à Un homme à la hElle de Verhoeven) ont une bonne dynamique et montrent leur sens de la comédie.

Cependant, le film en cherchant trop le décalage, tombe parfois dans une certaine artificialité qui nous détache de ses enjeux. Le grain de folie ne paraît pas toujours naturel, peut-être à cause d’un excès d’idées. Et paradoxalement, le scénario quant à lui semble au final un peu trop sage. Le tableau d’une femme forte et vulnérable que promet le film, ne va jamais très loin. La fin, extrêmement conventionnelle et attendue, déçoit en remettant le personnage principal dans les rails d’un portrait de femme peu ambitieux.

Vincent Lacoste et Virginie Efira forme un duo efficace, ce que ne montre pas cette photo

Vincent Lacoste et Virginie Efira forme un duo efficace, ce que ne montre pas cette photo

Sympathique et original dans sa tonalité, Victoria est une comédie intéressante mais souffre à la fois d’un décalage parfois trop forcé et d’un canevas, au contraire, trop classique.


Gaël Sophie Dzibz Julien Margaux David Jérémy Mehdi
4 Stars 4 Stars 5 Stars 2.5 Stars

Le tableau des étoiles complet de la sélection à ce lien


2

Un film de Justine Triet, avec Virginie Efira, Vincent Lacoste et Melvil Poupaud

Ouvert à la discussion et tolérant, je ne pense pas détenir la vérité sur les films que je critique. Il se trouve seulement que j'ai meilleur goût que vous. Quand je ne regarde pas des films, je lis des comics parce que rêve d'être Peter Parker. Vous pouvez me retrouver sur coup-critique.fr

1 Comment

Leave a Reply