Conjuring, Insidious… 7 astuces pour ne plus flipper au cinéma

Salut à toi, internaute pré-pubère en route pour te faire une toile (= aller au cinéma) avec ta belle (= ta meuf) dans l’optique d’après, qui sait, peut-être enfin l’amener chez toi (= lui peloter les seins).

Toujours soucieux des problématiques actuelles de notre société, j’ai pas mal observé le récent phénomène dit du « gros bâtard de James Wan », et réfléchi, longuement. James Wan, c’est le type en vogue, que les cinéphiles n’aimaient d’abord pas, mais adorent depuis qu’il dit qu’il va arrêter les films d’horreur, en disant « quel dommage ! ». Non, pas quel dommage. Entre Saw, Conjuring et Insidious, ce mec a filé des sueurs froides au plus aguerri des grands gaillards.

Aussi, avant que ses disciples n’arrivent à sa hauteur et produisent à sa fréquence quantité de trucs affreux, voici 7 conseils tout cons pour ne plus avoir peur au cinéma sans tricher (= déclencher l’alarme incendie).

1- Prendre un lecteur MP3 avec vous et écouter la chanson des Minions en continu

Voici l’exemple, avec une scène pourtant plutôt effrayante du non moins effrayant Sinister, qui devient bonne grosse poilade avec ce nouvel habillage sonore dès que ça se corse.

2- Penser à Jean-Pierre Pernaut

Toutes ces maisons hantées, malédictions et autres fantômes pas cool donneraient lieu à de beaux faits divers au journal de TF1, n’est-ce pas ? En tout cas, imaginer ce cher Jean-Pierre lancer les reportages relatifs à ce sujet est une solution efficace.

jp-pernaut

3- Déclencher un fou rire dans la salle

Partant de l’adage selon lequel la meilleure défense serait l’attaque, je vous propose de dépasser la fiction en provoquant le rire dans la salle. Alors pétez fort, simulez la quinte de toux rigolote ou faites sursauter tout le monde en criant fort tout d’un coup, l’effet de foule n’est jamais bien loin, et dédramatisera tout ça.

Évidemment, simuler un pet (la meilleure méthode) ne sera pas forcément chose appréciée de votre accompagnatrice… Mais quand on tremble, ça ne compte pas.

4- Tout tourner en dérision, et transformer les monstres en Jacques Chirac

C’est facile à dire, me direz-vous. Je vous répondrais que ça fonctionne. Voyez vous-mêmes.

chirac

5- Manger un kébab

C’est un fait : manger un kébab, c’est le meilleur moyen de prendre conscience de la réalité de la vie :

– ce qui n’est pas cher n’est pas bon,

– ce qui est gras n’est pas bon,

– les gens qui ne se lavent pas les mains n’ont rien à foutre dans des cuisines,

– ce film, c’est seulement du cinéma.

Évidemment, il est possible que l’on vous somme gentiment de décamper, odeur nauséabonde aidant. Auquel cas, le problème sera réglé.

6- Regarder en bas à gauche de l’écran

Il ne se passe jamais rien en bas à gauche de l’écran. Exemple avec cette terrible image extraite du flippant Mamà :

mama

Evidemment, la lampe est de travers, mais vous vous en remettrez, je vous jure.

7- Offrir un chapeau à son voisin de devant

Parce qu’en plus, c’est toujours sympa de faire des cadeaux aux autres #amitier

cadeau

(Dzibz n’étant pas mon vrai prénom)
Red’chef ici, extrêmement sévère avec les autres, mais pas du tout avec moi, hashtag YOLO.

7 Comments

  • Répondre avril 4, 2017

    Sweet Judas

    J’aime bien la technique du sursautage violent avec bond d’une cinquantaine de centimètres de haut au-dessus du siège. Mais généralement, y’a toujours quelqu’un d’autre (et pas forcément une fille) qui le fait avant moi. Et qui me provoque une frayeur cent fois plus grande que la scène du film. La réalité sera toujours plus puissante que la fiction (même si pas forcément aussi créative)(mais ça en fait le charme).

    Par contre, j’avoue : la méthode Jacques Chirac, elle est priceless.

  • Répondre avril 18, 2015

    clara

    Mince j’ai vu incidious une fois et conjuring4 fois je peux vous dire que la jarrive plus a dormir alors faites pas la conne comme moi en regardant n’importe quoi (films dhorreur) parcequapres vous avez juste envie de tous oublier !!

  • Répondre octobre 14, 2013

    Elsa Renouard

    Je possède à un haut degré la technique inverse : foutre les jetons à toute une salle en hurlant, en sursautant sur mon fauteuil, et en broyant le bras ami, dont le propriétaire se met à hurler de concert, propageant la peur à toute la rangée… Les studios devraient m’embaucher…

  • Répondre octobre 9, 2013

    Lara

    Le principe d’un film d’horreur: avoir peur…
    Le principe d’aller au cinéma: SE faire peur!
    Donc faire en sorte de ne PAS avoir peur devant un film d’horreur sachant que c’est le but, c’est dommage… Donc le mieux pour ne pas avoir peur: ne pas aller voir de film d’horreur !

    • Répondre octobre 9, 2013

      DZIBZ

      Tapatort.
      Mais je voulais juste faire dans le rigolo, cette fois.

      EN VRAI J’AI JAMAIS PEUR.

  • Répondre octobre 9, 2013

    anna

    Parfait pour moi qui avait développé la technique du ‘je me bouche les oreilles avec les pouces tandis que mes index et majeurs cachent à moitié ce qui se passe sous mes yeux’

    • Répondre octobre 9, 2013

      DZIBZ

      Infaillible, aussi.

Leave a Reply