Les 10 scènes de cul qu’il faut avoir vues

A lire également, les 10 scènes sexy de 2014 qu’il faut avoir vues

Si avec un titre pareil on dépasse pas les 5 000 000 de vues, je ne comprends plus rien. Parce qu’en plus, des scènes de cul, vous allez en avoir, ici. Des vraies, en plus. Et pas n’importe lesquelles, les plus belles. En bons investigateurs, à deux, un gars une fille, on s’est tapé toutes les scènes de cul possibles et imaginables, pour en tirer 10. Et Dieu sait si on a vu des trucs atroces. Si, si, je vous jure. On les a enlevées pour vous, mais peut-être qu’un jour on fera un article sur les 10 scènes de cul qu’il ne faut pas voir. Là, pour le moment, focalisons-nous sur le must. Évidemment, éloignez vos gamins de l’ordi, c’est un truc pour les papas et les mamans qui s’aiment très fort.

  • Sexcrimes, boobs et Champagne

Les images pourraient être tout droit sorties d’un épisode des Feux de l’Amour qui aurait mal tourné, où John et Ashley se seraient finalement envoyés en l’air malgré les réticences de Jenifer, l’autre héritière de feu Victor ; le caméraman aurait pris des champis – et la ménagère de voir sa libido repartir comme en 14. Ils sont beaux, même si certainement en plastique (et je parle pas seulement des seins, plutôt des acteurs). Cette scène fascine par son puritanisme masqué à l’américaine. Ce sont les seins de Denise Richards, coutumière du fait, que l’on voit, et jamais ceux de Neve Campbell, la vraie star. Et évidemment, on ne descend pas sous la ceinture, parce que faut pas déconner non plus. On vous l’a mise en espagnol, je crois, mais je ne suis même pas sûr, parce qu’on ne la trouve pas, sinon. Mais en tout cas, les dialogues, vous vous en doutez sûrement, ne sont pas bien importants.


Sexcrimes – Extrait (threesome) par Ecranlarge

  • Ghost, viens faire poterie avec moi

L’érotisme version tupperware, c’est Ghost. Demande à ta tante qui regarde Chabada le dimanche après-midi, elle a pour sûr succombé à la beauté de ces deux amants devant l’éternel, et surtout devant un truc de poterie qui, il faut bien l’avouer, fera certainement un vase assez dégueu et de forme phallique, juste bon peut-être à offrir pour la fête des mères, ou à finir au centre Pompidou, labellisé œuvre d’art moderne (je déconne, pas taper). C’est donc les mains pleines de glaise que nos deux chéris s’énamourent ensuite dans ce que l’on peut appeler une putain de scène de cul sans cul, très à la mode au début des 1990, avant que Peter Verhoeven prenne réellement les choses en main.

  • Parle avec elle, les années 20 se retournent dans leur tombe

Court-métrage placé comme un cheveu sur la soupe au coeur du magnifique Parle avec Elle, le chef-d’oeuvre d’Almodovar, cette histoire d’homme minuscule qui pécho une humaine géante est d’un érotisme rarement égalé. Ici, rien de vulgaire, que du sexe, du beau sexe. Et la magie poétique de ce petit pervers d’Almodovar, ensuite. Jugez plutôt.

  • Shortbus, le patriotisme dans ton cul

Quiconque n’a pas dans sa DVDthèque Shortbus a partiellement raté sa vie. Totalement, s’il n’a pas non plus de Rolex. Hymne au sexe, à l’homophilie, à l’hétérophilie, au libertinage, à l’amour fou, à la musique et surtout à New York, le film décoincera la plus tendax de tes grand-tantes fan de Ghost et de 9 Semaines et demi. Ici, la célèbre scène patriote du film, un beau plan à trois entre mecs, où il est question d’hymne américain dans ton cul. Homophobes s’abstenir.

  • Une vieille maîtresse, mais avec du poil sous les bras

De l’avis général du comité de sélection composé de deux membres, on a ici le plus beau couple de la sélection. Lui a une gueule de libertin du XVIIIème, elle aussi, donc ça tombe plutôt pas mal. Asia, il faut dire que c’est la fille la plus sexe du cinéma français, avec son accent et ses beaux seins, son visage malicieux et les personnages avenants qu’elle campe. La scène montre comment se servir du sexe pour faire s’intéresser le spectateur à des dialogues qui, sinon, paraîtraient hors contexte, totalement pompeux. Avale donc le cinéma d’auteur par ton cul !

  • Mulholland Drive, la brune ET la blonde

Dérangeante dans le film, la scène n’en est pas moins sur-kifante sortie de son contexte. Et pour la gent masculine, même contextualisée, ben faut avouer que voir cette scène où Naomi Watts et Laura Elena Harring font des bisous sur le sofa du salon (qui, entre parenthèses, pourrait très bien être le mien) émoustille plutôt. Merci à vous, donc, monsieur Lynch, en matière de scènes de cul, vous êtes un grand. Et le film est chouette, aussi. Même si j’ai rien compris.

  •  Matrix Reloaded, la scène qu’on ne comprendra jamais

Tout être humain normalement constitué ayant vu Matrix a déployé une énergie considérable pour ne pas s’avouer, à l’aube de sa sortie, que Matrix 2 serait une daube intersidérale. Il s’en est convaincu, et a regardé les premières minutes in the mood for chef-d’oeuvre. Mais là, c’en fut trop : Néo qui pécho Trinity sur fond de musique à la Stomp et de scène orgiaque dans une grotte à Matrixland, c’est juste risible au possible. Cette scène, c’est certainement la scène de cul la plus nase de tous les temps. Il faut donc absolument l’avoir vue. Mention spéciale au dernier plan sur les regards des deux protagonistes. Avis de la demoiselle, à ajouter : « En plus, Néo est bof endurant, quand même, pour un élu… »

  • Le nom de la rose, joue-la comme les moines

Evidemment… On ne pouvait pas ne pas la mettre. Beaucoup d’entre vous l’ont vue, et s’en sont même déjà délectés (oui, c’est imagé et poli), mais pour ne serait-ce que le pour-cent de nos lecteurs qui ne connaissent pas ce grand moment de dépucelage ecclésiastique (qui donne un peu plus envie de rentrer dans les ordres que Des Hommes et des Dieux et ses repas sur fond de Lac des Cygnes), séance de rattrapage.

  • Pulsions, Angie Dickinson jouit comme un klaxon

A noter que le titre est de Dzibz, et que Marie le lui refuse.

Sur la banquette arrière du taxi, Angie Dickinson prend son pied. Et nous aussi. Enfin surtout Marie, en fait, en phase pré-orgasmique durant l’extrait : « C’est une scène purement cinématographique, l’exaltation du fantasme permise par la caméra. Le rêve en vivant. Et c’est là, devant toi, t’es avec eux, t’as envie de baiser avec le mec, avec Dickinson aussi, avec les deux en fait.

Puis d’garer la voiture…

T’es ouf t’es ouf. Et en plus, c’est ouf, t’es QUE au début du film, c’est dingue, juste après elle se fait ASSASSINER, c’est dingue c’est dingue. T’en peux plus.  Rha ça me fatigue, ça, même. »

Et Dzibz de répliquer : « vazy, viens on commande un taxi ! »  (Le tout se passe en fin d’extrait)

  • Basic Instinct, tu le sens mon gros pic à glace ?

Il nous paraissait impossible de conclure ce passage en revue (non exhaustif, vos commentaires étant bien sûr les bienvenus) sans une scène de Basic Instinct. Parce qu’avec ce grand film, Paul Verhoeven a fait rêver des millions d’adolescents, aux goûts assez disparates : ceux qui kifaient Michael Douglas, ceux qui kifaient Sharon Stone et ceux qui kifaient les pics à glace. Il n’y a plus grand chose à dire sur cette scène qui n’ait encore été dit, sinon que c’est la plus torride scène de cul qu’il nous ait été donné de voir. De loin.

On pourra être en accord le jour où Béla Tarr fera tourner Bruce Willis dans un film où il tuerait GENTIMENT des terroristes hongrois. En noir et blanc. Mais en marcel. Avec de la musique folklorique hongroise. Et des bonnes meufs.

23 Comments

  • Répondre juillet 31, 2017

    martindemartain

    ce message au presentement pour perpetuer cette chaine de messages espoir

  • Répondre juillet 31, 2017

    martindemartain

    Ce message au persentement pour faire perdurer ou perpetuer la chaine de message espoir.

  • Répondre octobre 3, 2014

    plan cul Isere

    Stunning quest there. What happened after? Good luck!

    • Répondre juin 11, 2016

      Joni

      And I was just woninrdeg about that too!

  • […] Les 10 scènes de cul qu’il… […]

  • […] par ailleurs Je vous recommande de relire notre article sur les 10 scenes de cul qu’il faut avoir vues […]

  • Répondre février 19, 2014

    vilcot

    Aussi le viol finalement consenti dans « Les chiens de paille »…

  • Répondre janvier 28, 2014

    ta mere en string

    lol, trop bien 😛

  • Répondre décembre 21, 2013

    criquelion

    le cul ses mon truc

    • Répondre juin 11, 2016

      Caiden

      That’s really thinking at an imrvsesipe level

  • Répondre novembre 13, 2013

    qsdfghjklm

    J’adore c’est très sexuelles!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Répondre décembre 31, 2012

    StEpH

    Rétrospective « so shocking », mais les commentaires sont excellents. Rien à ajouter. Mention spéciale à vous.

  • Répondre décembre 12, 2012

    barbabou

    La scène dans le film d’Almodovar ne serait pas tirée d’une nouvelle de Bukowski par hasard ? Bon, voilà, je lance seulement l’idée hein.

  • Répondre décembre 7, 2012

    Un passant.

    En passant, manière de lever le doute, la première vidéo est en italien et pas en espagnol. Sur ce, merci pour votre excellent blog !

    • Répondre juillet 31, 2017

      martindemartain

      ce message au presentement pour perpetuer cette chaine de messages espoir

  • Répondre décembre 5, 2012

    SoAmazing

    Conclusion MAGNIFIQUE … Je ne vais pas rajouter de scène ou quoi que ce soit mais… ça donne chaud au coeur … ou autre ! D’ailleurs par prévention vous auriez du préciser: « A ne pas regarder en l’absence de son amoureu(se) au cas où une soudaine envie vous prenne ! » Ca pourrait être pratique dans certains cas ! 😀

  • Répondre décembre 2, 2012

    PB

  • Répondre décembre 1, 2012

    Frédéric Since

    Bonjour,
    Cette liste me parait cohérente mais souffre d’un oubli important:
    http://www.dailymotion.com/video/x17sps_halle-berry-sex-scene_sexy

    Cette scène est le grand moment d’un film très moyen
    http://www.imdb.com/title/tt0285742/

    • Répondre décembre 1, 2012

      Thomas Fouet

      Ah, je suis d’accord ! Très grande scène, dans un film par ailleurs effectivement plutôt moyen (et Halle Berry est sublime). Celle-ci serait dans mon top 10 à moi.

Leave a Reply