Touche pas à mon Poste, l’émission des cons ?

Il y a quelques jours, entre deux conneries dont il est coutumier, Alain Delon a taxé les téléspectateurs de Touche pas à mon Poste de « cons ».

Aussi, comme pour évaluer mon quotient intellectuel, je me suis enfin décidé à passer une soirée avec Hanouna et sa bande. Ça tombe bien, j’avais des restes de saucisson et quelques bières au frigo. Passé le quart d’heure à convaincre ma chère et tendre du bien fondé de ma démarche, j’allume la télé puis me coupe de fines lamelles de saucisson.

Excellent. Le saucisson.

Bière n°1

Sur le plateau (télé), plein de gens que je ne connais pas sont en train de débattre à propos de Norbert, le mec de Top Chef, qui n’aurait pas honoré une invitation de Morandini par la faute de M6, la chaîne l’ayant sommé de décliner. Je ne comprends pas tout, et je m’en fous à vrai dire pas mal, mais c’est fascinant de voir tous ces chroniqueurs s’écharper sur le sujet.

Ils semblent réellement passionnés et s’engueulent fort comme dans un film de Maïwenn. Le clown blanc, c’est Hanouna, qui provoque les uns les autres à coup de vannes, puis s’indigne lorsque le débat part trop loin d’un « vous y allez fort, là ». La discussion ressemble en fait à s’y méprendre à celles que l’on aurait après trois verres entre potes.

Puis vient le sujet « Alain Delon », lancé par Hanouna. Les chroniqueurs, toujours le plus sérieusement du monde, essaient de décrypter la saillie du Samouraï. « Dès qu’il y a quelque chose de nouveau, une certaine génération ne peut pas l’accepter », sort l’un, tandis que l’autre s’agace « qu’il vienne ici, Delon, qu’il vienne me le dire en face ». Hanouna réclame que l’on appelle Delon pour le passer au type vénère.

Alors Hanouna décroche le téléphone, compose le numéro et j’ai l’impression d’être dans le Zapping du lendemain. Manque de pot, le type au bout du fil raccroche. On ne saura pas si c’était Delon. Les chroniqueurs, eux, en sont persuadés : « il a flippé », « il refuse le débat » etc.

Bière n°2

Touche pas à mon Poste est une machine à buzz. Est demandé toutes les 3 minutes aux téléspectateurs de commenter via le hashtag #TPMP sur Twitter et Facebook, de réagir (« Dites-nous au hashtag #TPMP si vous pensez que c’était Alain Delon »). Les vidéos des « meilleurs moments » sont postées quasi dans l’instant par plein de médias marchant dans la combine : hier par exemple, il a suffit d’une trentaine de minutes pour que Télé Loisirs relaie le clash Delon / TPMP par écran interposé.

De nombreux médias diffusent donc la vidéo quasi en direct n’y réagissant même plus (considérant que le langage #TPMP est désormais connu de tous), et la mécanique gagnant-gagnant assez géniale, faut-il l’avouer, de prendre. Médias relayant le buzz seront mis en avant le lendemain sur l’émission et ses propres réseaux sociaux dédiés.

Pour vous faire une idée, sur Twitter, TPMP, c’est 1.5 Million d’abonnés, soit le nombre d’abonnés au compte de François Hollande + le nombre d’abonnés au compte de Najat Vallaud-Belkacem.

Mécaniquement, donc, le moindre tweet émanant de leur compte a plus d’impact qu’un tweet émanant du compte de François Hollande. Ou bien autant d’impact qu’un tweet émanant du compte de Libération. Ajoutez évidemment à cela que chaque chroniqueur – capitalisant sur le succès de l’émission – a un nombre d’abonnés immense. Prenez Valérie Benaïm, qui selon moi jusqu’ici avait environ la même notoriété que Marie-Ange Nardi : 392 000 abonnés. Plus que le présentateur de Koh Lanta. Jean-Luc Lemoine, le sous-fifre de Ruquier abonnés aux vannes à deux balles ? 907 000 abonnés, 100 000 de plus que Rue89. Quant à Hanouna, il cumule 2.5 Millions d’abonnés. 2.5 Millions. Vous savez, Nikos, dont tout le monde parle comme d’un Twittos français vachement suivi ? Ben il a 1 Million d’abonnés, lui, « seulement ». (lisez le très bon article de Schneidermann dans Libé pour en savoir un peu plus sur ce que Twitter peut apporter aux chroniqueurs de TPMP)

Donc quand Hanouna tease son émission, il s’adresse direct à 2.5 Millions de personnes. Voilà. Pour écrire ce genre de conneries.

C’est astronomique. D’autant plus qu’au contraire de Libé qui varie les sujets, la TL de l’émission d’Hanouna n’est agrémentée que de tweets en rapport avec le programme. « Machine passe au maquillage », « ce soir on reçoit machin », « revoyez le clash entre bidule et bidule »… C’est un cercle fermé, une machine infernale au fonctionnement vertueux. Hanouna annonce quelque chose dans l’émission, les articles pullulent et l’émission donne la visibilité à ceux qu’elle juge à son goût. Ceux-ci apparaissant de fait dans les fils d’actualité des abonnés au média en question, ainsi qu’à ceux abonnés à TPMP.

Deux fois plus de chance d’impact, de fait, puis de clics. Une pub d’une ampleur colossale, donc. Clics entraînant référencement : Google récompense les articles les plus lus en les remontant dans ses fils de recherches par le biais de savants algorithmes. Ce qui fait que si l’on tape Alain Delon aujourd’hui dans Google, avant de pouvoir avoir sa biographie et sa filmographie, on tombe sur les vidéos de la bande d’Hanouna.

Leur pouvoir est donc tel qu’ils peuvent reléguer des années de carrière au second plan, googlement parlant.

Bière n°3

Et Hanouna continue à s’agiter. Toujours surexcité, il promet entre deux vannes un 31 décembre « en direct ». « Vous seriez partants ? », demande-t-il aux chroniqueurs autour de la table, laissant croire à une idée subite. Mis face au dilemme, chacun y va de sa pirouette (« Je serai en vacances », « j’ai déjà mes billets d’avion et on ne peut pas annuler », « ma grand-mère a 102 ans » etc.) avant de finalement accepter. Ils seront là. Même celui qui a donné pour condition au présentateur qu’il paie un aller-retour au Mali à sa mère, afin qu’elle ne soit pas seule le 31. Hanouna a dit oui, claqué les doigts et l’oseille. Tous donnent rendez-vous à « ceux qui sont seuls pour les fêtes ». L’idée sera de le faire en direct, parce que ça fera moins artificiel que les trucs enregistrés en octobre avec une pendule à rebours fictive.

Hanouna sait qu’il tient quelque chose. Il lance ses tigres de chroniqueurs sur le sujet. Chacun y va de son tacle aux émissions pré-enregistrées. De l’auto-promo presque pas déguisée, renchérie d’un « Dites-nous sur Twitter au hashtag #TPMP si vous serez avec nous ».

On se doute bien qu’à l’instar de ce qu’on expliquait auparavant, le compte officiel de la chaîne ne relaiera pas n’importe quoi. Et que le lendemain, jour d’émission, seront diffusées, comme une récompense, les vannes les plus drôles sur le sujet (et les commentaires des chroniqueurs relançant le truc sur Twitter) allant dans le sens de ce qu’il faut que le spectateur pense, commentées puis applaudies par les chroniqueurs.

tpmp

En cela, oui, #TPMP est bien une émission de « cons ». Dans l’écran, en tout cas, c’en sont sûrement. Et devant l’écran, les gens ne peuvent que le devenir. Comment ne pas céder aux avances d’une bande de rigolos qui nous proposent de vivre avec nous toute la journée sur tous les écrans en même temps ? Comment ne pas se prendre au jeu d’une émission qui passe son temps à nous donner des rendez-vous, en s’y délestant quelque peu par la même occasion de son libre-arbitre ?

(Dzibz n’étant pas mon vrai prénom)
Red’chef ici, extrêmement sévère avec les autres, mais pas du tout avec moi, hashtag YOLO.

12 Comments

  • Répondre mai 24, 2017

    evelette

    hanouna vulgaire prétentieux convolutif malhonnête pervers
    sans oublier ses gestes et attitudes bourres de tic et de toc

    on a vire des presentateurs tv pour moin que ca

  • Répondre décembre 7, 2016

    clementine

    hanouna ca suffit. ne connait meme pas les talents de DAVE.et se permet de la ramener. c est vraiment un gros nul

  • Répondre novembre 1, 2015

    Kalu

    Bravo pour l’article ça fait plaiz de voir Cinématraque matraquer un peu, et bien vu pour la tempérance dans les dernières lignes. Il s’agit moins de dire que c’est une émission de cons (y aurait-il un con intrinsèque, une essence de la connerie, orly ?) que c’est une émission qui rend con.Le mécanisme de l’entertainment 2.0 comme usine à fric et de visibilité, c’est bien joué aussi.

    Hanouna comme la version mixée de Morandini et Cauet, du post-spectacle interactif usinant du mème people à la chaine et sur la chaîne. Peut-être faudrait-il un jour que Cinématraque se penche sur le phénomène TNT dans un article, y’a matière à…

    (Quand à Régis qui énumère les titres professionnels de ses collègues pour justifier de leurs compétences à déterminer la qualité d’un programme pff.. il ne fait que mépriser les télespectateurs en pensant à leur place, c’est encore plus crade que de penser TPMP comme une émission qui t’attaque le lobe frontal).

  • Répondre octobre 30, 2015

    Mamou

     » Comment ne pas céder aux avances d’une bande de rigolos qui nous proposent de vivre avec nous toute la journée sur tous les écrans en même temps ? « , l’émission en elle-même ne dure que 2h. Pour vous 120 minutes c’est la durée d’une journée ? Il faut arrêter les gars ! Personne n’est menacé par un couteau sous la gorge pour suivre/tweeter/re-tweeter l’émission. Le commentaire de Gibouda a bien résumé votre article, ce n’est pas forcément une émission à prendre au sérieux, qui ne parle pas forcément de sujet fondamentaux, mais on en a déjà tellement des émissions comme ça, laissez Hanouna et son équipe faire rire, divertir les personnes qui ont envie de la regarder. Il y en a bien pour tous les goûts, pour que chacun s’y retrouve et arrête de cracher sur le voisin qui ne regarde pas l’émission politicosocial en vue. Au contraire, moi, je remercie cet animateur et son équipe de permettre à millions de gens de rigoler, de zapper les soucis de leur journée et d’emmerder les emmerdeurs ! Bien cordialement

  • Répondre octobre 30, 2015

    Gibouba

    Ecrire un article si long après le visionnage d’une seule émission, bravo !
    Se permettre d’insulter les chroniqueurs de cette émission, gratuitement, car on ne partage pas leurs vision … Chapeau.
    A la lecture seule de cet article, le seul et unique article que j’ai lu de vous, et de ce blog, je peux donc affirmer que vous êtes un con.

    Café n°1
    Je n’ai pas compris ce concept de « Bière et Saucisson ». Etait-ce simplement une note d’humour pour illustrer, avant même le début de l’émission que vous la trouviez « Beauf » et que, pour le coup, les cons qui picolent et bouffent de la charcuterie, l’été, au camping, sont la cible de ce programme ? Surement …

    Café n°2
    « Plein de gens que je ne connais pas » … Ah oui, ils ne font peut être pas parti de la sphère « bobo/écolo »
    Une petite recherche avant d’écrire l’article vous aurez permis de situer un peu non ?
    Pour rappel, TPMP, est une émission qui parle de la télé …

    Thierry Moreau, rédacteur en chef de Télé 7 Jours
    Jean-Michel Maire, journaliste ancien correspondant de guerre
    Gérard Louvin, producteur de télévision
    Isabelle Morini-Bosc, journaliste spécialiste des médias
    François Viot, directeur de Télécâble Sat Hebdo

    Alors oui, on ne les connaît peut être pas, mais je pense qu’ils sont légitimes à parler de télévision … Peut être plus que vous à parler de cinéma non ?

    Café n°3
    Vos propos sur les tweets … Déjà, formidable travail de comparaison de chiffre entre Cyril Hanouna et François Hollande … ou encore entre Jean-Luc Lemoine et Rue89 …
    Que dire alors de certaine vidéos sur youtube, avec des chatons, qui ont 1000 fois plus d’impact que des spots sur la Faim dans le monde ? C’est un scandale !
    Comparez ce qui est comparable … Et qui apporte un intérêt à votre article. Rue89 est un média, Jean-Luc Lemoine est une personne, qui poste en son nom. Peut être n’aimez vous pas son humour, c’st un point de vue plus personnel que je respecterai s’il n’est pas dit de la sorte : « Jean-Luc Lemoine, le sous-fifre de Ruquier abonnés aux vannes à deux balles ? »
    Et pour le HashTag #TPMP, qui est régulièrement utilisé pendant l’émission, ca permet uniquement à tout un chacun de participer à l’émission, qui est en direct, n’est ce pas l’un des but principaux de Twitter ?

    Café n°4
    « En cela, oui, #TPMP est bien une émission de « cons ». Dans l’écran, en tout cas, c’en sont sûrement. »
    Jugement sans fondement, gratuit, qui conclu cet article au titre aguicheur … Ou comment utiliser les méthodes décriées, utilisées par TPMP, pour au final les reprendre afin de tenter un Buzz pour son article/Site, en espérant un RT de Cyril Hanouna … (Cf. : Votre compte twitter)

    • Répondre octobre 30, 2015

      DZIBZ

      Je trouve votre commentaire :

      – plus long que mon article que vous qualifiez de « trop long »
      – plus hargneux que mon article que vous qualifiez d’insultant
      – plus vain que mon article qui, de toute façon, l’est par essence

      • Répondre octobre 30, 2015

        Gibouba

        J’ai essayé de faire du DZIBZ … Dérangeant ?

        • Répondre octobre 30, 2015

          DZIBZ

          Allez, bien joué, vous m’avez fait marrer.
          Bises !

    • Répondre octobre 30, 2015

      beber

      rédacteur en chef de Télé 7 Jours
      journaliste « ancien correspondant de guerre » ?
      producteur de télévision
      journaliste spécialiste des médias
      directeur de Télécâble Sat Hebdo

      AMEN

  • Répondre octobre 29, 2015

    el puerco

    Totalement d’accord, au même niveau que « Tellement vrai » & cie…

  • Répondre octobre 29, 2015

    kaioshindbz

    Juste pour préciser le RT à la fin: là c’est un RT de Christophe Carrière, un des chroniqueurs occasionnels de la bande d’Hanouna. Ce n’est donc pas un tweet d’un spectateur lambda comme le dit votre article.
    Pour le reste, je respecte l’analyse mais je crois qu’il faut juste voir l’émission en ne prenant pas du tout au sérieux les débats, voir ça vraiment comme une grande farce burlesque. Ce que je fais occasionnellement et ça détend avec des amis, la famille etc…ce qui est agaçant dans TPMP est aussi ce qui nous détend neuronalement…allez comprendre…

    • Répondre octobre 29, 2015

      DZIBZ

      Merci pour la précision !

Leave a Reply