Vers une parité bite / chatte ? : Game of Thrones, épisode 7

Depuis les débuts de sa diffusion sur HBO, la série Game of Thrones a subi de nombreuses critiques concernant la crudité des scènes de violence et de sexe. Pourtant, comme nous le rappelle ici John C. Leroy, le cul, sur HBO, c’est quasiment un acte militant.

Mais l’incroyable succès de la série, et sa diffusion auprès d’un large public, a imposé à la chaîne certaines limites. Emilia Clarke (Daenerys Targarien), largement mise à contribution pendant les premières saisons, aurait rediscuté son contrat pendant la troisième saison afin de limiter les scènes de nu pour éviter la « confusion » avec les professionnelles de film pour adultes, essentiellement engagées pour apparaître dans les scènes d’orgie. De son côté, l’actrice hollandaise Carice Van Houten, dont on peut admirer les seins un épisode sur deux, pose une autre question dans la presse, d’autant plus légitime et « Nord de l’Europe », que s’agrandit un audimat féminin, traditionnellement moins friand de ce type d’univers : comment se fait-il que la nudité féminine revendiquée comme une liberté de ton ne soit pas accompagnée de son « pendant » masculin ? A quand le festival des bites sur HBO ?

La saison 4 semble initier une réponse à peine moins frileuse que les saisons précédentes (dans la saison 3, John Snow a eu recours à une doublure pour sa seule scène déshabillée !) à ces justes interrogations. Dans l’épisode 3, lorsqu’Oberyn Martell se lance dans une de ces fameuses scènes d’orgie, il faudra au spectateur un œil de lynx pour distinguer le premier pénis montré à l’écran de toute la série.

Pénis Game of thrones

C’est à nouveau du côté de la Hollande qu’il faudra se tourner pour continuer à croire en une évolution paritaire de la série, grâce au plan « fesse » de l’acteur hollandais Michael Huismans dans l’épisode 7 (image en une). Alors que Daario Naharis demande à Deanerys si il peut aller guerroyer en son nom plutôt que de patrouiller tranquillement sous ses ordres, la coquine lui ordonne de faire ce qu’il sait faire de mieux : se déshabiller. Daario s’exécute tandis que la reine, habillée et bien installée sur son tout nouveau trône, l’observe avec un regard concupiscent. Faut-il y voir une réponse de la production aux demandes de ses actrices  et un clin d’œil aux spectatrices de Game of Thrones? C’est certes  loin d’équilibrer la balance, mais en amour comme à la guerre, il faut savoir savourer les petites victoires…

Game of thrones, saison 4 – épisode 7. Série crée par David Benioff et D. B. Weiss d’après les romans de George R. R. Martin. Avec Peter Dinklage, Emilia Clarke, Kit Harington, Lena Headay, HBO, USA, 55 min.

Diffusé sur HBO le 18 mai 2014 et le lendemain sur OCS City.

Après une grande période d’addiction à son corps défendant à toutes les séries des années 90 et 2000, elle décide d’aborder les années 2010 avec discernement. Malheureusement arriva « Game of thrones ». Co-responsable du pôle séries de Cinématraque, elle essaie sans grand succès d’obliger les rédacteurs à réévaluer « Battlestar Galactica » et attend avec impatience LE grand article sur « The Shield ». Pas le choix, il va falloir s’y coller…

1 Comment

Leave a Reply