Party visible épisode 3: En couple à Cannes

Ma femme était avec moi pour le début du festival elle est repartie dimanche matin. Mais ça m’a donné envie de raconter un peu ce que c’est que d’être en couple à Cannes. L’an prochain je raconterais peut être comment c’est Cannes avec des enfants en bas âge ou avec ses parents.

Alors être en couple à Cannes c’est être à la recherche de la deuxième invitation. La deuxième invitation c’est comme la deuxième chaussette, c’est toujours celle qu’on ne trouve pas en premier.

Attention anaphore :

Etre en couple à Cannes c’est se lever à 6h pour prendre un train à dix.

Etre en couple à Cannes c’est aller faire 4 kilomètres avec des Stilletos à la main parce qu’elle a mal aux pieds.

Etre en couple à Cannes,  entendre qu’on boit trop alors qu’on est juste de bonne humeur et qu’on a envie de monter en haut d’un palmier.

Etre en couple à Cannes, c’est demander à des copines d’arrêter de nous palper les couilles pour dire bonjour.

Etre en couple à Cannes, c’est prendre un taxi pour faire 200 m.

Etre en couple à Cannes, c’est la voir se réjouir parce ce qu’il pleuvra quand elle sera partie. 

Etre en couple à Cannes, c’est pleurer devant Bande de Filles.

Etre en couple à Cannes,  c’est s’engueuler pendant 1h en sortant du film Guett,  le procès de Vivianne Amselem

Etre en couple à Cannes, c’est réserver un resto 3 jours à l’avance pour qu’elle prenne une salade…

Etre en couple à Cannes, c’est demander un sèche cheveux à des voisins autochtones.

Etre en couple à Cannes, c’est se mettre un coup de laque en pleine rue (ça donne du volume )

Etre en couple à cannes, c’est dire qu’on la trouve pas terrible Scarlett Johansson finalement.

Jeremy Sahel est réalisateur, producteur et il aime l’internet, les contenus et la vie. il lui arrive d’être drôle mais aussi pathétique, et le plus souvent médiocre. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir un avis.

Be first to comment