Bollywood : une légende du cinéma hindi à Paris le 8 mai

On n’y croyait plus, et pourtant, on pouvait tomber en mars dernier sur des affiches d’un concert du « Rossignol d’Asie » à Paris.

Pour les non-familiers, Asha Bhosle, aujourd’hui 80 ans, est l’un des très très grands noms du cinéma bollywoodien. Elle est chanteuse-interprète (parfois actrice), mais au cinéma, elle est avant tout playback singer, c’est-à-dire chanteuse professionnelle derrière le visage et la danse de Nargis, Waheeda Rehman et autres actrices de renom de l’âge d’or du cinéma indien.

Pour elle, le terme « légendaire » n’est pas usurpé. Dans une filmo de plus de 1.000 titres, citons notamment parmi les films cultes, Mother India de Mehboob Khan (1957), les Devdas de Bimal Roy et de Sanjay Leela Bhansali (1955 et 2002) et le chef-d’œuvre Fleurs de Papier de Guru Dutt (1959).

Elle fera deux dates aux Pays-Bas, et, chanceux Français que nous sommes, sa troisième et dernière date se fera à Paris. C’est le Metropole Orkest (Pays-Bas), avec lequel elle a enregistré un album qui sortira prochainement, qui l’accompagnera sur scène.

Asha Bhosle est née Asha Mangeshkar en 1933 à Sangli, aux Indes britanniques. Sa grande sœur est l’autre grande playback singer de Bollywood, Lata Mangeshkar. S’il ne fallait en retenir que deux (avec l’orthographe exact, s’il vous plaît), ce seraient ces deux-là, lancées très jeunes dans le cinéma afin de subvenir aux besoins de leur famille, alors que le patriarche Deenanath Mangeshkar venait de disparaître prématurément. Asha Bhosle fait carrière dans le cinéma et la chanson en ayant les qualités d’une interprète capable d’exercer dans tous les genres, mais particulièrement spécialisée dans les chansons sensuelles.

Piochons quelques extraits dans sa filmo, notamment dans la période « âge d’or ». C’est en 1954 que sort Boot Polish, de Raj Kapoor, dans lequel elle chante avec Mohammed Rafi, autre fameux playback singer. Les deux sœurs, très rivales à l’époque, chantent ensemble sur Chori Chori (Anant Thakur, 1955). Vachan comporte au moins un de ses grands succès dans sa veine la plus joyeuse (1955, Raj Rishi). En 1963 sort un très bon film de Vijay Anand, Tere Ghar Ke Samne. On peut mesurer son importance et son aura jusque dans le monde occidental avec sa collaboration, dans les années 80, avec Boy George, sa nomination aux Grammy Awards pour Legacy et la sortie de Lagaan (Ashutosh Gowariker) partout dans le monde en 1995, l’hommage qui lui est rendu par Cornershop avec le tube Brimful of Asha en 1997, son BBC Lifetime Achievement Award en 2002, et sa collaboration directe avec le Kronos Quartet en 2005 (et indirecte avec les Black Eyed Peas pour Don’t Phunk with my Heart, le groupe samplant deux de ses chansons. Enfin, depuis 2011, elle est l’artiste la plus enregistrée dans l’histoire de la musique, d’après le Guiness des Records.

On le constate : les deux dernières décennies l’ont particulièrement exposée en Occident, faisant de sa venue à Paris un véritable événement, tant musical que cinématographique.

Concert d’Asha Bhosle, en compagnie du Metropole Orkest au Théâtre du Châtelet (Paris), le jeudi 8 mai 2014 à 20h.

L’admin c’est le Deus Ex Machina du site. c’est une voix neutre mais forcement portée par l’un ou l’une d’entre nous.

Be first to comment