PIFFF 2013 : une affiche prometteuse

Pour sa troisième édition, le Paris International Fantastic Film Festival, le bien nommé PIFFF, aligne une fois encore une kyrielle de pépites. Huit films se disputent ainsi le grand prix de cette compétition, et pas des moindres.

Côté européen, on piaffe d’impatience à l’idée de découvrir L’Étrange couleur des larmes de ton corps d’Hélène Cattet et Bruno Forzani, le duo de réalisateurs responsable de l’ovniesque Amer, Love Eternal de l’irlandais Brendan Muldowney et Animals, le premier long d’un espagnol dont le pitch évoque Donnie Darko, ce qui ne fait qu’attiser la curiosité.

L’Asie est aussi représentée par le japonais Kiyoshi Kurosawa, metteur en scène de Cure, Kaïro ou encore Tokyo Sonata, qui viendra présenter Real, une variation sur le voyage dans le subconscient, en espérant que le film fera mieux que l’oubliable The Cell avec Jennifer Lopez. Mais ce sont surtout les États-Unis qui raflent la mise avec cinq films en compétition. Si l’on attend peu de choses de Odd Thomas de Stephen Sommers (réalisateur de La Momie entre autres), on est nettement plus impatient de jeter un œil à All Cheerleaders Die de Lucky McKee (May), The Battery de Jeremy Gardner (un métrage mi-buddy movie mi-survival), et au sanglant Cheap Thrills d’EJ Katz.

Au-delà de la compétition, le PIFFF fait la part belle aux avant-premières, l’occasion de découvrir en ouverture Les Sorcières de Zugarramurdi, le nouveau délire de l’espagnol Alex de la Iglesia, et en clôture, Wolf Creek 2 de Greg Mclean, sans compter le grand retour de Neil Jordan qui remet le couvert vampirique avec Byzantium (qui ne sortira vraisemblablement pas en salle dans notre pays, peut-être donc la seule occasion de voir le film sur grand écran) et Du Sang sur la neige, un documentaire sur les grandes heures du Festival d’Avoriaz.

Si on ajoute à cela une nuit Stephen King (Christine, Creepshow, Simetierre et Carrie nouvelle version), des films cultes à voir (ou revoir) en salle obscure (Re Animator ou Perfect Blue) et une séance interdite (HK Forbidden Super Hero, un film déjanté au mauvais goût assumé), on tient là une occasion de se gaver de péloches bis, culte ou inédites pendant cinq jours.

PIFFF du 19 au 24 novembre 2013 au Gaumont Opéra, 2 boulevard des Capucines, Paris.

1 Comment

  • Smokers with schizophrenia report that the practice helps to reduce their symptoms. This has been confirmed by various studies proving that smoking is directly related to a reduction in the negative symptoms of the psychological disorder which include the lack of motivation, anxiety, and social withdrawal. Experts in schizophrenia believe that this effect is caused by nicotine’s ability to increase dopamine levels in areas of the brain involved in awareness and interacting with the person’s surroundings.

Leave a Reply