Jusqu’à la lie ? – Grey’s Anatomy, saison 10

A l’origine, l’origine d’il y a dix saisons, Grey’s Anatomy s’adressait au cœur des jeunes filles tristes qui ont moins été élevées par leur parents qu’elles ne les ont pris en charge. L’histoire d’amour adultère, vouée à l’échec, entre une jeune fille fragile et le grand ponte pompeux de la chirurgie neurologique résonnait en chacune de nous.

La série faisait de l’amitié de Meredith avec l’irascible Christina Yang un havre accueillant dans lequel la spectatrice mouillait avec confiance.

Et puis Meredith Grey a cessé d’être l’une d’entre nous. Elle s’est mariée, son mari lui a construit une maison dans les bois. Elle a eu deux enfants. Elle a conjuré le mauvais sort. C’était presque aussi triste que de voir la pétillante Natacha Rostov se métamorphoser en l’imposante matrone dans les dernières pages de Guerre et Paix.

Bien sûr, il eut fallu rompre ces liens lors du happy end de la fin de la saison 4. Car aujourd’hui, alors que la saison 10 est diffusée sur ABC , qui pourrait s’appesantir sur le sort de Callie et Arizona ? Pleurer la mort d’un énième interne ? Se passionner pour la rupture en continue de Yang et Hunter ? La seule raison qui pourrait nous retenir d’accomplir le geste définitif est la joie mauvaise de voir mourir les uns après les autres les rescapés d’un casting trop mauvais pour abandonner le navire. Car, loi implacable d’une série en déshérence, si un acteur commence à être trop vieux pour qu’on puisse cacher ses rides sous une couche de fond de teint beige foncé (la marque de fabrique de GA), vous pouvez parier que, très bientôt, quelque chose de terrible va lui arriver.

De l’amour à la haine ? de la haine au cynisme ? Finalement, Grey’s Anatomy, c’est probablement le moment de décrocher.

Grey’s Anatomy, saison 10. Série créée par Shonda Rimes. Avec Ellen Pompeo, Sandra Oh, Patrick Dempsey. ABC, USA, 24X42 min.

Saison 10 diffusée le jeudi sur ABC depuis le 3 octobre 2013.

Après une grande période d’addiction à son corps défendant à toutes les séries des années 90 et 2000, elle décide d’aborder les années 2010 avec discernement. Malheureusement arriva « Game of thrones ». Co-responsable du pôle séries de Cinématraque, elle essaie sans grand succès d’obliger les rédacteurs à réévaluer « Battlestar Galactica » et attend avec impatience LE grand article sur « The Shield ». Pas le choix, il va falloir s’y coller…

Be first to comment