You’re Next, un film d’horreur pas comme les autres

Dans le panorama actuel du film d’horreur, You’re Next fait figure d’OFNI. Simplement parce qu’il n’est pas – seulement – un film d’horreur.

Alors, me direz-vous, qu’est-ce que c’est, You’re Next ?

La famille Davison est réunie dans sa maison de campagne pour célébrer l’anniversaire de mariage des parents. Alors que chacun commence à laisser éclater ses frustrations et rancœurs, la maison est prise d’assaut par un groupe de tueurs arborant des masques d’animaux. La réunion de famille tourne au jeu de massacre.

Un énième pitch de « survival », dont le réalisateur eut parfaitement pu se satisfaire pour appâter le chaland, amoureux du sursaut et des bains de sang, de l’adolescent amenant sa froussarde de copine au cinéma comme pour s’y montrer mâle protecteur à l’adulte en quête de sensations fortes et cherchant, à chaque fois, à outrepasser les limites – dans ce sens, il ne verra jamais plus gore que le dernier Evil Dead.

Mais manifestement, Adam Wingard, le réalisateur, ne se contente pas de ces – faciles et connus – effets, et lorgne plutôt sur les terres bien plus ambitieuses de Wes Craven. C’est ainsi en détournant les codes du cinéma d’horreur, pour y apporter une bonne dose d’humour noir et de rebondissements scénaristiques bien vus, qu’il sort son film du train-train (fantôme) quotidien.

A l’instar du réussi La Cabane dans les Bois, sorti l’an dernier, You’re Next propose ainsi à son spectateur un chemin différent, une autre route possible, une variation horrifique insufflant un beau souffle d’air frais au cinéma d’épouvante américain, quelque peu monopolisé cet an-ci par l’habile James Wan (The Conjuring, Saw…).

Alors préservez-vous de tout spoil, ne vous laissez pas impressionner par le trompeur et inhabile matériel publicitaire (le film entier est bien moins effrayant que ses affiches), et foncez, vous ne le regretterez assurément pas.

You’re Next, Adam Wingard, avec Sharni Vinson, Nick Tucci, Wendy Glenn, Etats-Unis, 1h34.

(Dzibz n’étant pas mon vrai prénom)
Red’chef ici, extrêmement sévère avec les autres, mais pas du tout avec moi, hashtag YOLO.

Be first to comment