Comment être sûr d’être sélectionné pour Cannes 2014 ?

Ne partagez pas cet article, gardez-le pour vous, comme un petit secret. Voyez-moi comme celui qui changera votre vie, j’ai tout étudié, et percé le mystère.

Voici les 10 techniques qui pourront vous aider pour, l’année prochaine, venir fouler le tapis rouge et présenter votre film en compétition officielle.

1- Tuer, ou au moins torturer, des chiens

Les canidés sont les ennemis de la Croisette. Et leurs tueurs amis de Thierry Frémaux, mais également des jurys depuis deux éditions maintenant. Dans Post Tenebras Lux, auréolé l’an dernier du prix de la mise en scène, on violentait du clébard, cette année dans Heli, on les zigouille. De beaux moments, à chaque fois. Essayez donc d’insérer à votre scénario quelques petits meurtres de bestioles, ça ne mange pas de pain.

2- Filmer des zizis, qui brûlent si possible

Depuis The Brown Bunny, les zizis sont pléthore, à Cannes. Les réals ont flairé le bon filon, et gros ou moins gros, ils envahissent la Croisette et les sélections. Cette année, c’est Alain Guiraudie qui en avait filmé le plus, il a donc raflé le prix Un Certain Regard pour l’Inconnu du Lac. Dans Heli (encore, décidément le réalisateur avait déjà les clés), on assiste à une jolie scène de brûlage de zizi, métaphore d’une bonne grosse pyurie comme on les aime.

3- Déplaire à Eric Neuhoff

Très important. Lorsque vous venez présenter un film à Cannes, montrez-le auparavant à Eric Neuhoff, l’émérite critique du Figaro. S’il déteste (nul, lent, ennuyeux, vain, etc.), vous avez, statistiquement parlant, 74% de chances supplémentaires d’être parmi les sélectionnés :

neuhoff

4- Filmer des gens riches qui souffrent beaucoup

Comme Valeria Bruni Tedeschi, vous pourriez bénéficier d’une sélection officielle en filmant votre famille de bourgeois. Elle a décidé, dans Un Château en Italie, de conter un moment difficile de sa vie : doit-elle vendre le château de feu son père ? Repartie bredouille du festival, elle filmera désormais certainement en guise de prochain drame sa nouvelle mésaventure, celle d’une fille qui ne gagne aucun prix à Cannes. Future Palme d’Or ? Rien n’est moins sûr.

5- Filmer des gens qui mangent

Il ne faisait pas bon avoir faim dans les salles du Festival cette année… Les personnages des films présentés, eux, n’avaient aucun scrupule à manger devant les spectateurs affamés. En hypoglycémie, il est évident que La Vie d’Adèle est un sacré beau film. Adèle y passe les 2/3 du film à manger des spaghettis. On mange également beaucoup dans Le Passé, mais ça a quand même l’air moins bon, d’où le prix plus faible attribué par le gourmand jury. En tout cas, dans votre film futur, pensez à filmer des gens qui mangent.

6- Filmer des homosexuels

L’homosexualité est hype, et ça n’est pas une chose sale. Alors il conviendra, dans l’optique de décrocher le Graal sélection officielle, de vous décoincer du slip, de filmer des homos ou des lesbiennes en action. Leurs ébats et histoires d’Amour (cf  L’Inconnu du Lac, la Vie d’Adèle…) sauront en plus pour sûr charmer les jurys.

7- Eviter les films avec Kad Mérad

(Malheureusement) encore aucun en compétition cette année.

8- Faire réfléchir vos personnages

On ne le répètera jamais assez, le cinéma cannois est un cinéma cérébral. Arrêtez de faire causer n’importe comment vos personnages, laissez-les réfléchir, un peu, dans de longs plans fixes. Les acteurs, vous devez les prévenir : ils ne sont pas obligés de réfléchir pour de vrai, mais ils doivent faire semblant. Ainsi, leur demander de penser à une chaise qui bouge toute seule peut être une solution. Chez Desplechin, cette année, on réflechissait beaucoup plus qu’à l’accoutumée, et nos maître nippons en la matière ont à nouveau fait preuve d’une sacrée maestria.

9- Laisser les acteurs regarder la caméra

Je sais, on vous a appris à ne pas le faire à l’école. Les temps changent. Regardez la caméra, jetez des coups d’oeil complices au spectateur. Il en sera dérouté, et Thierry Frémaux aussi, chacun s’accordant à voir dans le geste un culot bienvenu ( cf Jimmy P., La Fille du 14 juillet, Wara no tate, The Congress…).

10- Prendre Mathieu Amalric et Isabelle Huppert dans votre film

Ca, c’est vraiment pour mettre toutes les chances de votre côté.

Exemple de pitch :

Rose (Mathieu Amalric dans une grande performance d’acteur l’ayant amené à changer de sexe) et Adèle (Isabelle Huppert) sont lesbiennes. Bourgeoises féministes chinoises, elles ont pour hobby de tuer des chiens pour les manger, torturant leurs maîtres réticents (brûlures au zizi). Se sentant un peu coupables, elles réfléchissent à leur avenir, questionnant face caméra le spectateur.

Normalement, Eric Neuhoff n’aimera pas.

(Dzibz n’étant pas mon vrai prénom)
Red’chef ici, extrêmement sévère avec les autres, mais pas du tout avec moi, hashtag YOLO.

5 Comments

  • Répondre février 25, 2014

    traiteur cannes

    Commentaires glauques…

  • Répondre mai 27, 2013

    Eve

    Prendre DZIBZ comme commentateur de ce que vous faites: j’adooooore !!

  • Répondre mai 27, 2013

    Megaconnard

    Foutre Get Lucky dans la BO

  • Répondre mai 27, 2013

    Anne-C

    Mais ça manque un peu d’inceste ou de viol quand même.

  • Répondre mai 27, 2013

    Anne-C

    Le pitch idéal en somme !

Leave a Reply