Teen Spirit: la famille Bélier sur l’île de Wight

Elle Fanning est épatante. Il y a un mois, grâce à ses rôles chez J.J. Abrams, Sofia Coppola ou encore Nicolas Winding Refn, elle marquait l’histoire en tant que plus jeune jurée de l’histoire du Festival de Cannes. Et quelques semaines plus tard, elle vient s’échouer dans un énième coming-of-age movie musical, qui pourrait constituer le LOL USA de La Famille Bélier. Jamais là où on l’attend. La marque des plus grands. Il n’empêche qu’on aurait largement pu se passer de Teen Spirit.

Pour autant, il reste fascinant de constater à quel point la présence de son actrice principale suffit à faire tenir debout ce remake vu et revu, retraçant l’ascension d’une jeune chanteuse vers les spotlights. Le réalisateur – qui a également écrit le scénario – s’est visiblement réveillé un matin en se disant qu’en donnant un nom polonais à son personnage principal, et en la faisant vivre sur l’île de Wight, on en oublierait peut-être l’intrigue bateau. Manque de chance, ça ne marche pas trop. On a notamment l’impression d’enchaîner une série d’épisodes obligés dans ce type de films: par exemple, le coup du personnage principal flanqué d’un sidekick un peu ridicule et qui, une fois bien parti pour réussir, entame la fameuse valse à base de « je n’ai pas besoin de toi, cassos/ah en fait si, reviens ».

Rebecca Hall a été volontairement floutée sur cette photo pour vous permettre de lire cet article sans tomber raide foudroyé(e) par son regard assassin

Au milieu de cette tambouille, on pourrait écrire des lignes sur combien Elle Fanning reste fidèle à ce qu’annonce sa blondeur angélique : solaire, radieuse, éclatante… Ce ne serait pas très intéressant, mais cela garderait quand même un grand fond de vrai. Ce qui donne envie de rester dans la salle – au-delà du fait de se trouver coincé(e) en milieu de rangée – quand tous les ressorts scénaristiques clichés sont exhibés un à un du chapeau de Max Minghella, c’est bien Elle (ha, ha). En plus d’apporter son charisme au personnage de Violet, elle se révèle aussi très bonne chanteuse et prolonge pour nous les séquences musicales délirantes de How To Talk to Girls at Parties (2017), en livrant souvent de meilleures interprétations des chansons reprises dans le cadre du télé-crochet que les originales. Les arrangements sont particulièrement soignés mais avouez que c’était quand même difficile de faire quelque chose de ça.

Bref, si Elle Fanning peut presque sauver un film éprouvant, dans lequel elle triomphe dans un équivalent de The Voice en chantant de la pop, elle n’a plus grand-chose à apprendre. Maintenant que cette vérité est annoncée et le quart d’heure fangirling écoulé, donnez de meilleurs scénarii à la dame.

Teen Spirit de Max Minghella, avec Elle Fanning, Zlatko Burić, Agnieszka Grochowska, Rebecca Hall… Sortie le 26 juin 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.