Trombinoscope

Tadaaaaam aujourd’hui s’ouvre le Festival de Cannes, il était temps qu’on vous présente l’équipe qui va le suivre pour vous et avec vous, car vous aurez chaque jour, des critiques des films, des interviews en vidéos, des trucs qu’on sait même pas encore ce que c’est et aussi, tous les jours sur les coups de 13H et 20H, un journal qui vous raconte Cannes comme si vous n’y étiez pas !

Alors voici un trombinoscope, pour vous aider, vous repérer. On prendra encore quelques passagers en cours de route mais en attendant TCHU TCHU attention à la fermeture des portes le train va bientôt démarrer.

EQUIPE CANNOISE:

GAEL

[one_half]

255162_107660829325155_5440416_n

[/one_half] [one_half_last]

Il y a un an je rencontrais, par l’intermédiaire de Dzibz, Jeremy à la terrasse d’un grand hôtel cannois. Pendant qu’il vidait ses bouteilles de Perrier, je me finissais au Champagne. Plus tard, au détour d’une conversation, avec l’ami Tom, l’envie commune à tous les quatre de monter une revue web iconoclaste nous amena à tracer les grandes lignes de ce qui allait devenir Cinématraque. Une envie de s’adresser à un public large, tout en revendiquant une exigence du regard. Un site où n’importe qui pouvait écrire, et sur tous les cinémas, du moment qu’il n’écrivait pas n’importe quoi. Un esprit potache, et une haute idée de l’amour des images. Sans langue de bois et sans prise de tête. Se retrouver aujourd’hui à Cannes, un an après, entouré d’une équipe d’une dizaine de personnes pour vous faire vivre Cinématraque au temps du festival de Cannes, c’est assez grisant. Si la France s’ennuie, nous, nous n’en avons pas l’intention

[/one_half_last]

DZIBZ

[one_half]

photo-6

[/one_half] [one_half_last]

Je suis Dzibz, j’ai 26 ans et je suis allergique à l’Aspégic. J’ai créé 25% de Cinématraque, et ça me rapporte énormément, mais je suis payé en gros bisous barbus.

Cannes, j’y vais cette année pour la 3e fois de ma vie. Là-bas, ce que je préfère, c’est me faire des copains et jouer dans la mer (aller toucher la bouée tout au fond de l’horizon, notamment). J’attends du festival de me faire des copains et surtout de jouer dans la mer pour, qui sait peut-être aller toucher la bouée là-bas tout au fond de l’horizon.

Accessoirement, puisqu’il y est également parfois question de cinéma, ce sont les films français de la compétition officielle qui me font le plus envie, justifiant à eux seuls qu’outre le maillot de bain je me leste dans ma valise d’un joli costard. Je suis avec Marie le taulier de la VILLA CINEMATRAQUE qui se trouve dans un camping. L’adresse sera communiquée par SMS pour les soirées privées. Merci d’avoir lu ma biographie.

[/one_half_last]

JEREMY

[one_half]

photo

[/one_half] [one_half_last]

Je partage mon temps entre mon boulot de producteur, de réalisateur et le développement de Cinématraque, afin d’y apporter le rayonnement nécessaire pour que l’on soit encore là dans 10 ans. Pour Cannes, je serai un peu speed, pour courir partout de projos en soirées, et pour préparer et réaliser les dizaines d’interviews qu’on va vous ramener de la Croisette. En perpétuelle locomotion. Cannes c’est tout ce que j’aime réuni en un seul endroit : le cinéma, le networking pro, les soirées, l’alcool, le blogging, faire des interviews et mettre des costards.

[/one_half_last] [one_half]

photo

[/one_half] [one_half_last]

Marie, 20 ans tout juste. Je chausse du 38. De mon premier Cannes je n’attends ni Ryan Gosling, ni le tapis rouge, mais plutôt un peu de champagne et la découverte de films et cinéastes pas français pour un sou. Je serai là où toutes les vestes en jeans sont tolérées.

[/one_half_last]

LOUISE

[one_half]

louise

[/one_half] [one_half_last]

Pour la première fois je vais dégringoler le tapis rouge, et je pourrai vivre pleinement mes deux passions : le pastis et le cinéma. Fraîchement débarquée parmi les Cinématraqueurs, je me réjouis de faire partie de la fine équipe cannoise. Il me tarde de sortir des projections émue, hilare, pas contente, époustouflée… Et de vous en parler.

[/one_half_last]

ANNE-CÉ

[one_half]

476252_4068628633724_287069235_o

[/one_half] [one_half_last]

Anne-Cécile, 23 ans, éternelle stagiaire exploitée et consentante. Jurée Jeune à Cannes en 2012 sous la direction de maître Dzibz, j’y ai fait la connaissance d’un tout jeune réalisateur, Benh Zeitlin, qui depuis a fait son bonhomme de chemin. Cannes a autant changé sa vie que la mienne, alors forcément ça crée des liens. Cinéphile, j’ai suivi Dzibz dans l’aventure Cinématraque, même si on n’est pas toujours d’accord pour envoyer des coups de massue. Certes, je ne serai là qu’en fin de Festival, avec une accréditation un peu galère, mais je promets solennellement de bouffer autant de pellicules que possible. Au pire, je vous ramènerai des anecdotes insolites après m’être fait recaler des yachts. J’attends de Cannes de l’inattendu, du loufoque et des films qui font vieillir de 10 ans en 2h.

[/one_half_last]

AURELIEN

[one_half]

aurelien-photo

[/one_half] [one_half_last]

Je suis réalisateur et c’est mon 3e Cannes; cette année j’y vais pour présenter mon dernier court au marché du film et je rejoins Cinématraque pour vous livrer critiques et interviews à chaud. En général je suis en mode Alain Cavalier avec mon téléphone, je filme les nuques de mes amis, les draps froissés au petit matin, des pieds qui marchent, des inconnus dans la rue…alors au Festival j’espère bien vous abreuver de vidéos sur « VINE ».

[/one_half_last]

FABIEN

[one_half]

2

[/one_half] [one_half_last]

Comme je trouve Cannes vraiment surfait (oui, je suis de mauvaise foi), je vivrai ce Cannes 2013 depuis Paris. Et c’est très bien comme ça (méthode Coué). Ce que j’attends de cette édition : des stars réchauffant les pages de papier glacé ; un palmarès audacieux ; un prix pour François Ozon et son Jeune et Jolie (uniquement parce que j’ai une tendresse particulière pour le cinéma du monsieur) ; une Queer Palm pour La Vie d’Adèle ; et surtout, SURTOUT, un tas de chroniques des Cinématraqueuses et Cinématraqueurs qui seront sur place pour vivre ce festival comme si j’y étais.

[/one_half_last]

BENJAMIN

[one_half]

user-avatar-pic

[/one_half] [one_half_last]

En l’absence du rédac’chef accaparé par les projos glamour, je m’occupe depuis mon petit bureau parisien de la mise en ligne des textes rédigés par mes camarades cannois. Si votre site préféré plante entre le 16 et le 26 mai, ce sera de mon fait.

[/one_half_last]

GENARO

[one_half]

id-naro-photo-178

[/one_half] [one_half_last]

Gonzo Blogger & Cinema Lover. Résident chez Villa Schweppes à Cannes et Guest chez Cinématraque.

[/one_half_last]

CLAIRE

[one_half]

user-avatar-pic-1

[/one_half] [one_half_last]

Petite, je rêvais d’être journaliste. Du coup je suis devenue journaliste. J’aime le cinéma et son écosystème, ses scénarios pourris et ses intermittents aussi. J’ai vu de la lumière chez Cinématraque alors je suis entrée. C’était chaleureux et ça parlait cinéma. J’aime le cinéma et son écosystème, ses scénarios pourris et ses intermittents aussi. Alors je suis restée.

[/one_half_last]

ANDIE

[one_half]

Andie crispy

[/one_half] [one_half_last]

Je suis tombée dans la culture par hasard, on m’a un jour emmenée au cinéma par hasard, je suis arrivée sur Cinématraque par hasard. Mais c’était chouette alors je suis restée.

[/one_half_last]

MELANIE

[one_half]

Melanie klein cinemoije

[/one_half] [one_half_last]

J’adore parler de Moi, c’est le seul domaine où j’ai de vagues connaissances. Avec le cinéma. J’écris aussi chez Glamour et sur « mon cinéma ». Je suis excitée, c’est mon premier festival de ken…euh de Cannes. Il me tarde de vous faire partager mon amour pour les films français dont le budget frisent le PIB du Burkina Faso, de manger des coquillettes avec Sophie Letourneur et de demander à Ryan Gosling de payer sa bite. Parce que Cinématrique.

[/one_half_last]

En attendant une petite bise à Thomas Fouet notre rédacteur en chef à l’année qui ne fait pas Cannes avec nous cette année mais à qui on pense très fort.

On vous présente aussi notre avatar réseaux sociaux spécial Cannes !

Cinecannes

Après « pour creuser il faut mettre des coups de pelles » nous avons décidé d’innover pour Cannes et la baseline spécial Cannes sera:

« Pour ne pas toucher le fond il faut mettre des coups de palmes »

Merci à Enfin Bref Production , notre partenaire vidéo depuis la création du site. L’imprimerie « le point d’encrage » qui nous a fait des tarifs défiant toute concurrence pour les cartes de visites et les autocollants que vous verrez sur la croisette. Go Pro qui nous prête des caméras pour le festival. Les généreux donateurs de la tirelire numérique que vous devriez vraiment rejoindre ! Tous les copains et familles qui nous ont prêté du matos à droite à gauche. Les coups de mains graphiques de François, Cyril , Juliette et Catherine. Les 2 mains de Carine qui n’ont pas encore tout fait planter. A toutes les marques qui vont nous abreuver pendant ce festival et nous éviter ainsi la déshydratation. Et attention tarte à la crème : Merci à nos lecteurs, chaque jour plus nombreux qui nous donnent envie de livrer ces contenus avec amour.

et pour nous suivre sur twitter la liste est ici

L’admin c’est le Deus Ex Machina du site. c’est une voix neutre mais forcement portée par l’un ou l’une d’entre nous.

5 Comments

  • Répondre mai 23, 2013

    Vinz

    Merci de ta réponse! dire que j’avais l’idée de faire ça un jour ;'(

  • Répondre mai 23, 2013

    Vinz

    Salut !
    Pour que je soit bien sûr de ce blog :
    – Vous allez donner des critiques sur des films sortie et interviewer des réalisateurs/acteurs ?!

    • Répondre mai 23, 2013

      Benjamin Untereiner

      C’est tout à fait ça Vinz.

  • Répondre mai 15, 2013

    jip

    Je vais suivre avec plaisir et… envie vos chroniques cannoises . Je suis  » de la matière dont on fait les rêves  » enfin j’espère, alors faites moi rêver…..

  • Répondre mai 15, 2013

    FBP

    Snifff…. Ca fait un peu tout drôle de ne pas être de la partie cette année. Mais vu l’équipe qu’on envoie là-bas, ça risque de déménager grave! Longue vie aux matraqueurs!

Leave a Reply