Le Jeune Werther

Un Enfant de toi

J’adore Jacques Doillon. Ma première claque cinématographique, après L’Ours de Jean-Jacques Annaud, je la dois au Petit criminel. Je n’étais alors qu’une enfant, comme tous ceux…