On a classé les 20 épisodes de Black Mirror du moins bon au meilleur

Puisque la série de Charlie Brooker a ceci de spécial qu’elle peut se picorer, comprenez que l’on n’est pas obligé de tout regarder pour tout comprendre, attelons-nous au difficile exercice du classement de ses épisodes, en partant du moins intéressant pour finir par le plus réussi.

20- Crocodile. Saison 4, épisode 3

Aucun intérêt, épisode complètement mystérieux, voire un tantinet limite, dans son propos, bien en deçà de tous les autres de la série.

19- Tuer sans état d’âme. Saison 3, épisode 5

Dans un monde post-conflit armé, une unité militaire d’élite est chargée de tuer les humains dégénérés qui se cachent. Un épisode assez mal fichu, bien trop lent et prévisible.

18- Archangel. Saison 4, épisode 2

Un autre épisode qui détone. Vraiment gnangnan, il se contente de dérouler la belle idée de départ (on tracerait les gamins pour ne plus les paumer).

17- USS Callister. Saison 4, épisode 1

Un épisode qui ne cesse de bomber le torse pour montrer combien l’idée est brillante. C’est de temps en temps la limite de Black Mirror, un petit trop plein de confiance. Là, c’est marrant un quart d’heure, un peu relou ensuite, et vachement long à se terminer, finalement.

16- Shut up and dance. Saison 3, épisode 3

On prend un malin plaisir à regarder cet épisode-ci, mais on le quitte avec la sensation désagréable de s’être fait avoir. C’est très malsain, assez limite, mais ça passe (en force).

15- Metalhead. Saison 4, épisode 5

Une intrigue qui n’a rien à voir avec les autres, car tenant sur un post-it. Comme dans le Duel de Spielberg, il est simplement question d’une poursuite. La mise en scène est vachement belle, mais ça n’est pas forcément là que l’on attend le plus Black Mirror.

14- The Waldo moment. Saison 2, épisode 3

Waldo est un hologramme qui tacle tout le monde dans un show à succès. De fil en aiguille, il devient populaire, bien plus populaire que les hommes politiques, même. Le discours est assez habile, sa fé réflaichire.

13- Nosedive. Saison 3, épisode 1

L’épisode idéal pour débuter dans la série. C’est une sorte d’épisode type, avec ses forces (un futur qui paraît vachement réaliste et fait d’autant plus flipper) et ses faiblesses (quelques facilités scénaristiques de temps en temps).

12- Fifteen millions merits. Saison 1, épisode 2

Très dérangeant sous ses aspects inoffensifs, cet épisode séduit par son univers si singulier, et effraie vraiment très fort par ce qu’il nous y montre.

11- Black museum. Saison 4, épisode 6

Petit recueils d’histoires pour faire peur, cet épisode-ci est très inégal, mais fascinant dans sa dernière partie.

10- Hated in the nation. Saison 3, épisode 6

Un épisode de la durée d’un film, inexplicablement boudé par beaucoup. Même s’il est moins spectaculaire que beaucoup d’autres, il n’en est pas moins intéressant, dans ce qu’il nous montre d’une évolution macabre du harcèlement en ligne.

9- White christmas. Saison 2, épisode de Noël

À l’instar de Black Museum, c’est un épisode à sketches, où l’on retrouve notamment l’objet le plus tordu de toute la série, avec ce petit œuf, qui va vous faire sacrément cogiter…

8- The entire history of you. Saison 1, épisode 3

Dérangeant à souhait, cet épisode-là va vous en faire voir de toutes les couleurs. Humour noir, et suspense sur fond de dispute de couple et de rapport à la mémoire, The entire history of you va vous questionner sur cette propension qu’on a tous à tout vouloir stocker, garder, archiver.

7- White Bear. Saison 2, épisode 2

Un épisode à twist, qui se tient sur la durée, car passionne et interroge, et vous retourne le cerveau dans son final. N’en lisez rien (d’autre que ces deux lignes) avant de le voir.

6- Bandersnatch. Saison 4, épisode de Noël

Fascinant épisode-gadget, méta comme tout, dont on n’a jamais vraiment fait le tour. S’il n’est peut-être pas le plus abouti des Black Mirror, celui-ci est certainement le plus ambitieux.

5- Playtest. Saison 3, épisode 2

Un kif de tous les instants, qui nous fait passer par tous les registres et nous entraîne vers un final somptueux. Du grand Black Mirror.

4- Be right back. Saison 2, épisode 1

Sûrement le plus cinglé. Une veuve se fait livrer une copie conforme de feu son mari. La suite va vous glacer le sang.

3- Hang the DJ. Saison 4, épisode 4

C’est quand il sort de la pure provoc que Black Mirror nous séduit le plus. Ici, sous le prisme de la romance, il nous charme et nous questionne sur les logiciels algorithmiques censés nous faire trouver l’amour à tous les coups.

2- National Anthem. Saison 1, épisode 1

L’épisode par lequel la machine s’est lancée. Un enlèvement, un Premier ministre, un porc. Une histoire complètement tarée, qui en aura fait cogiter plus d’un. Et vous, vous l’auriez fait ?

1- San Junipero. Saison 3, épisode 4

Incontestablement ce que Charlie Brooker a écrit de plus beau, de plus juste. Tout Black Mirror est dans cet épisode, qui ne ressemble pour autant à aucun autre. Laissez-vous surprendre, laissez-vous porter.

4 thoughts on “On a classé les 20 épisodes de Black Mirror du moins bon au meilleur

    1. Ouai vous inquietez pas, on a tous des goûts différents. SAN JUNIPERO fait partie de mes favoris aussi. Mais mon top 1 c’est USS CALISTER, classé ici 17. Comme quoi …

    2. C’normal le mec qui a fait ça est un gros gaucho, regarde ce qu’il dit sur les épisodes, le meilleur ce sont deux lesbiennes, le pire c’est celui sur une femme qui tue des gens, et entre les deux, une critique comme quoi le fameux épisode n’est pas ouf mais comme à la fin c’est une renoi qui tue un « raciste » bah c’est cool comme fin. Typique gaucho.

  1. J’ai lâché l’affaire à la suite de l’épisode 3 de la saison 1, après avoir trouvé remarquable le tout premier épisode de l’ensemble, épisode que vous placez en deuxième position. J’en déduis que vous redonnez raison, que j’ai bien fait. Pour faire bon mesure, je vais rattraper l’épisode 4 de la saison 3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.