L’aigle royal, vieilli, vénère parce qu’il vient de se rendre compte qu’il a bouffé Pocahontas hier au déjeuner