Willy Ier, de Ludovic & Zoran Boukherma, Marielle Gautier et Hugo P. Thomas

1

Difficile de ne pas remarquer la première spécificité de Willy Ier : il s’agit d’un film réalisé à huit mains, par quatre jeunes cinéastes, même pas encore dans la trentaine. Issus pour certains de l’École de la Cité du Cinéma de Luc Besson, ceux qui signent ici leur premier long-métrage se sont inspirés d’une histoire vraie pour dépeindre l’émancipation de ce quinquagénaire inadapté social, qui décide de quitter le cocon familial à la mort de son frère jumeau.

Pour l’incarner, on retrouvera l’acteur Daniel Vannet, un garçon au parcours plus qu’atypique : illettré et ancien ouvrier dans le négoce de vin dans la région d’Aulnoye-Aymeries dans le Nord de la France, il devient l’acteur fétiche du quatuor après que celui-ci l’a découvert dans un reportage que lui a consacré France 2 en 2013. Après avoir tourné dans leurs deux précédents courts-métrages, il devient le héros de leur premier long face à une recrue de choix, Noémie Lvovsky, qui vient donc mettre sa notoriété au service de jeunes apprentis réalisateurs. C’est toujours une bonne chose.

2

Un film de Ludovic & Zoran Boukherma, Marielle Gautier et Hugo P. Thomas
Date de sortie française encore inconnue

L'admin c'est le Deus Ex Machina du site. c'est une voix neutre mais forcement portée par l'un ou l'une d'entre nous.

Be first to comment