5 conseils pour voir votre critique atterrir sur l’affiche d’un film

Salut Internet,

Tu as sûrement remarqué que les distributeurs ciné ont de plus en plus souvent recours à des bouts de tweets de personnes lambda pour promouvoir leurs films.

Aussi, ayant atterri sur un bout d’affiche de Crazy Amy il y a quelques mois (on s’était dit avec Gaël M. que le premier de nous deux y parvenant était un gros nase, donc j’ai perdu), j’ai décidé de vous transmettre quelques trucs pour que vous aussi terminiez littéralement « en haut de l’affiche ».

1- Choisis bien ton film

choix

Dis-toi bien que si le distributeur s’attaque à tes tweets, c’est parce que les journaux n’ont pas aimé. Parce que franchement, y a pas beaucoup de boîtes qui feraient passer SupraSwagdu45 avant Télérama. De fait, trouve un film que les journaux n’aimeront pas. Exemple : Marseille, de Kad Merad.

2- Parle en adjectifs

exag

Dans les couloirs du métro parisien, lieu privilégié des annonceurs, les badauds ne font que jeter un œil à chaque affiche. Aussi, il convient pour les pubards en charge de la sélection des chanceux qui atterriront dessus de se mettre en quête de compliment aussi succincts qu’impactants. Évidemment, cantonne-toi à des mots connus, et ajoute des « très » ou des « vraiment » devant chaque adjectif laudateur (donc on ne dit pas « surprenant » mais « vraiment surprenant »).

3- Adopte le vocabulaire supposé du public-cible

old

Évidemment, tu ne vas pas parler de la même manière du dernier film pour ados teubés que du nouveau film pour vieux avec Lambert Wilson. Étudie donc avant de poster ton tweet la cible à laquelle le film s’adresse et adopte son langage. Par exemple, si la cible est jeune est bête, préfère « dare » à « chouette ». Si elle est vieille et bête, inverse.

4- Fais attention au timing

tim

Considère que la date d’impression des affiches se fait environ 1 mois avant la sortie du film. De fait, arrange-toi pour tweeter dans ce créneau-là.

Au fait, ça me paraît évident, mais il faut tout de même le rappeler : nul besoin d’avoir vu le film dont tu parles pour jouer à ce petit jeu. Mieux, ne pas l’avoir vu empêchera toute once de remord lorsqu’en immense dans Paris tu conseilleras à tous les passants d’aller voir une merde au cinoche.

5- Soigne tes hashtags

hash

Mettons-nous dans la peau du pauvre stagiaire en charge de recenser des tweets positifs à propos d’un film qu’il n’aime pas. Déjà, il est stagiaire, donc il a autre chose à faire (cafés), et en plus il est pas mal fainéant (jeune). De fait, utilise tout ce que le compte de la boite de distrib met à ta disposition (hastague le titre du film, mentionne-les etc.). Fais en sorte que lorsqu’ils se mettent en quête des 3-4 tweets idoines ils ne puissent manquer le tien.


Maintenant, pour voir qui est le plus fort à ce jeu de petits cons, tente ta chance sur le film de ton choix. Tweete selon nos conseils (ou pas, démerde-toi après tout), envoie-nous un petit message privé à @Cinematraque pour nous prévenir (on balance pas, juré), et tente d’infiltrer les affiches des films à venir.

Le premier qui y parvient est le plus fort du monde (et l’on ne manquera pas de le féliciter sur nos pages) !

(Dzibz n’étant pas mon vrai prénom)
Red’chef ici, extrêmement sévère avec les autres, mais pas du tout avec moi, hashtag YOLO.

Be first to comment