Ant-Man : notre critique

Ant-Man est un film que je n’ai absolument pas vu mais qui parle d’un mec ayant le super-pouvoir de se transformer en mec minuscule. Alors vous allez me dire, « ouais, t’es vraiment un bâtard, on a dû trouver le moyen de zoomer pour lire ta critique en pensant que c’était écrit en petit pour respecter l’embargo et faire un clin d’oeil au pouvoir du héros ». Vous n’avez pas tort : je suis un bâtard. Ce que je cherche ici, ce sont vos clics. Et manifestement ça fonctionne, puisque vous lisez ces lignes. Ce que je vous propose, puisqu’on est entre nous, c’est que vous partagiez cet article en faisant semblant que c’est, en effet, la première critique que vous lisez d’Ant-Man, qu’elle est superbement écrite et qu’elle a changé votre vie. Ouais carrément. Comme ça j’aurai encore plus de clics et peut-être que je deviendrai célèbre. Ma mère sera fière de moi. Sinon, en vrai de vrai, AntMan on l’a vu, mais on est soumis à un embargo jusqu’au 9 juillet. Maintenant, je vais répéter ce texte plein de fois, histoire que vos blaireaux d’amis arrivant sur cette page pensent qu’il y a vraiment quelque chose à y lire et cherchent sur Google un moyen de le lire. Ant-Man est un film que je n’ai absolument pas vu mais qui parle d’un mec ayant le super-pouvoir de se transformer en mec minuscule. Alors vous allez me dire, « ouais, t’es vraiment un bâtard, on a dû trouver le moyen de zoomer pour lire ta critique en pensant que c’était écrit en petit pour respecter l’embargo ». Vous n’avez pas tort : je suis un bâtard. Ce que je cherche ici, ce sont vos clics. Et manifestement ça fonctionne, puisque vous lisez ces lignes. Ce que je vous propose, puisqu’on est entre nous, c’est que vous partagiez cet article en faisant semblant que c’est, en effet, la première critique que vous lisez d’AntMan, qu’elle est superbement écrite et qu’elle a changé votre vie. Ouais carrément. Comme ça j’aurai encore plus de clics et peut-être que je deviendrai célèbre. Ma mère sera fière de moi. Sinon, en vrai de vrai, AntMan on l’a vu, mais on est soumis à un embargo jusqu’au 9 juillet. Maintenant, je vais répéter ce texte plein de fois, histoire que vos blaireaux d’amis arrivant sur cette page pensent qu’il y a vraiment quelque chose à y lire. Ant-Man est un film que je n’ai absolument pas vu mais qui parle d’un mec ayant le super-pouvoir de se transformer en mec minuscule. Alors vous allez me dire, « ouais, t’es vraiment un bâtard, on a dû trouver le moyen de zoomer pour lire ta critique en pensant que c’était écrit en petit pour respecter l’embargo ». Vous n’avez pas tort : je suis un bâtard. Ce que je cherche ici, ce sont vos clics. Et manifestement ça fonctionne, puisque vous lisez ces lignes. Ce que je vous propose, puisqu’on est entre nous, c’est que vous partagiez cet article en faisant semblant que c’est, en effet, la première critique que vous lisez d’AntMan, qu’elle est superbement écrite et qu’elle a changé votre vie. Ouais carrément. Comme ça j’aurai encore plus de clics et peut-être que je deviendrai célèbre. Ma mère sera fière de moi. Sinon, en vrai de vrai, AntMan on l’a vu, mais on est soumis à un embargo jusqu’au 9 juillet. Maintenant, je vais répéter ce texte plein de fois, histoire que vos blaireaux d’amis arrivant sur cette page pensent qu’il y a vraiment quelque chose à y lire. Ant-Man est un film que je n’ai absolument pas vu mais qui parle d’un mec ayant le super-pouvoir de se transformer en mec minuscule. Alors vous allez me dire, « ouais, t’es vraiment un bâtard, on a dû trouver le moyen de zoomer pour lire ta critique en pensant que c’était écrit en petit pour respecter l’embargo ». Vous n’avez pas tort : je suis un bâtard. Ce que je cherche ici, ce sont vos clics. Et manifestement ça fonctionne, puisque vous lisez ces lignes. Ce que je vous propose, puisqu’on est entre nous, c’est que vous partagiez cet article en faisant semblant que c’est, en effet, la première critique que vous lisez d’AntMan, qu’elle est superbement écrite et qu’elle a changé votre vie. Ouais carrément. Comme ça j’aurai encore plus de clics et peut-être que je deviendrai célèbre. Ma mère sera fière de moi. Sinon, en vrai de vrai, AntMan on l’a vu, mais on est soumis à un embargo jusqu’au 9 juillet. Maintenant, je vais répéter ce texte plein de fois, histoire que vos blaireaux d’amis arrivant sur cette page pensent qu’il y a vraiment quelque chose à y lire. Ant-Man est un film que je n’ai absolument pas vu mais qui parle d’un mec ayant le super-pouvoir de se transformer en mec minuscule. Alors vous allez me dire, « ouais, t’es vraiment un bâtard, on a dû trouver le moyen de zoomer pour lire ta critique en pensant que c’était écrit en petit pour respecter l’embargo ». Vous n’avez pas tort : je suis un bâtard. Ce que je cherche ici, ce sont vos clics. Et manifestement ça fonctionne, puisque vous lisez ces lignes. Ce que je vous propose, puisqu’on est entre nous, c’est que vous partagiez cet article en faisant semblant que c’est, en effet, la première critique que vous lisez d’AntMan, qu’elle est superbement écrite et qu’elle a changé votre vie. Ouais carrément. Comme ça j’aurai encore plus de clics et peut-être que je deviendrai célèbre. Ma mère sera fière de moi. Sinon, en vrai de vrai, AntMan on l’a vu, mais on est soumis à un embargo jusqu’au 9 juillet. Maintenant, je vais répéter ce texte plein de fois, histoire que vos blaireaux d’amis arrivant sur cette page pensent qu’il y a vraiment quelque chose à y lire. Ant-Man est un film que je n’ai absolument pas vu mais qui parle d’un mec ayant le super-pouvoir de se transformer en mec minuscule. Alors vous allez me dire, « ouais, t’es vraiment un bâtard, on a dû trouver le moyen de zoomer pour lire ta critique en pensant que c’était écrit en petit pour respecter l’embargo ». Vous n’avez pas tort : je suis un bâtard. Ce que je cherche ici, ce sont vos clics. Et manifestement ça fonctionne, puisque vous lisez ces lignes. Ce que je vous propose, puisqu’on est entre nous, c’est que vous partagiez cet article en faisant semblant que c’est, en effet, la première critique que vous lisez d’AntMan, qu’elle est superbement écrite et qu’elle a changé votre vie. Ouais carrément. Comme ça j’aurai encore plus de clics et peut-être que je deviendrai célèbre. Ma mère sera fière de moi. Sinon, en vrai de vrai, AntMan on l’a vu, mais on est soumis à un embargo jusqu’au 9 juillet. Maintenant, je vais répéter ce texte plein de fois, histoire que vos blaireaux d’amis arrivant sur cette page pensent qu’il y a vraiment quelque chose à y lire. Ant-Man est un film que je n’ai absolument pas vu mais qui parle d’un mec ayant le super-pouvoir de se transformer en mec minuscule. Alors vous allez me dire, « ouais, t’es vraiment un bâtard, on a dû trouver le moyen de zoomer pour lire ta critique en pensant que c’était écrit en petit pour respecter l’embargo ». Vous n’avez pas tort : je suis un bâtard. Ce que je cherche ici, ce sont vos clics. Et manifestement ça fonctionne, puisque vous lisez ces lignes. Ce que je vous propose, puisqu’on est entre nous, c’est que vous partagiez cet article en faisant semblant que c’est, en effet, la première critique que vous lisez d’AntMan, qu’elle est superbement écrite et qu’elle a changé votre vie. Ouais carrément. Comme ça j’aurai encore plus de clics et peut-être que je deviendrai célèbre. Ma mère sera fière de moi. Sinon, en vrai de vrai, AntMan on l’a vu, mais on est soumis à un embargo jusqu’au 9 juillet. Maintenant, je vais répéter ce texte plein de fois, histoire que vos blaireaux d’amis arrivant sur cette page pensent qu’il y a vraiment quelque chose à y lire. Ant-Man est un film que je n’ai absolument pas vu mais qui parle d’un mec ayant le super-pouvoir de se transformer en mec minuscule. Alors vous allez me dire, « ouais, t’es vraiment un bâtard, on a dû trouver le moyen de zoomer pour lire ta critique en pensant que c’était écrit en petit pour respecter l’embargo ». Vous n’avez pas tort : je suis un bâtard. Ce que je cherche ici, ce sont vos clics. Et manifestement ça fonctionne, puisque vous lisez ces lignes. Ce que je vous propose, puisqu’on est entre nous, c’est que vous partagiez cet article en faisant semblant que c’est, en effet, la première critique que vous lisez d’AntMan, qu’elle est superbement écrite et qu’elle a changé votre vie. Ouais carrément. Comme ça j’aurai encore plus de clics et peut-être que je deviendrai célèbre. Ma mère sera fière de moi. Sinon, en vrai de vrai, AntMan on l’a vu, mais on est soumis à un embargo jusqu’au 9 juillet. Maintenant, je vais répéter ce texte plein de fois, histoire que vos blaireaux d’amis arrivant sur cette page pensent qu’il y a vraiment quelque chose à y lire. Ant-Man est un film que je n’ai absolument pas vu mais qui parle d’un mec ayant le super-pouvoir de se transformer en mec minuscule. Alors vous allez me dire, « ouais, t’es vraiment un bâtard, on a dû trouver le moyen de zoomer pour lire ta critique en pensant que c’était écrit en petit pour respecter l’embargo ». Vous n’avez pas tort : je suis un bâtard. Ce que je cherche ici, ce sont vos clics. Et manifestement ça fonctionne, puisque vous lisez ces lignes. Ce que je vous propose, puisqu’on est entre nous, c’est que vous partagiez cet article en faisant semblant que c’est, en effet, la première critique que vous lisez d’AntMan, qu’elle est superbement écrite et qu’elle a changé votre vie. Ouais carrément. Comme ça j’aurai encore plus de clics et peut-être que je deviendrai célèbre. Ma mère sera fière de moi. Sinon, en vrai de vrai, AntMan on l’a vu, mais on est soumis à un embargo jusqu’au 9 juillet. Maintenant, je vais répéter ce texte plein de fois, histoire que vos blaireaux d’amis arrivant sur cette page pensent qu’il y a vraiment quelque chose à y lire. Ant-Man est un film que je n’ai absolument pas vu mais qui parle d’un mec ayant le super-pouvoir de se transformer en mec minuscule. Alors vous allez me dire, « ouais, t’es vraiment un bâtard, on a dû trouver le moyen de zoomer pour lire ta critique en pensant que c’était écrit en petit pour respecter l’embargo ». Vous n’avez pas tort : je suis un bâtard. Ce que je cherche ici, ce sont vos clics. Et manifestement ça fonctionne, puisque vous lisez ces lignes. Ce que je vous propose, puisqu’on est entre nous, c’est que vous partagiez cet article en faisant semblant que c’est, en effet, la première critique que vous lisez d’AntMan, qu’elle est superbement écrite et qu’elle a changé votre vie. Ouais carrément. Comme ça j’aurai encore plus de clics et peut-être que je deviendrai célèbre. Ma mère sera fière de moi. Sinon, en vrai de vrai, AntMan on l’a vu, mais on est soumis à un embargo jusqu’au 9 juillet. Maintenant, je vais répéter ce texte plein de fois, histoire que vos blaireaux d’amis arrivant sur cette page pensent qu’il y a vraiment quelque chose à y lire. Ant-Man est un film que je n’ai absolument pas vu mais qui parle d’un mec ayant le super-pouvoir de se transformer en mec minuscule. Alors vous allez me dire, « ouais, t’es vraiment un bâtard, on a dû trouver le moyen de zoomer pour lire ta critique en pensant que c’était écrit en petit pour respecter l’embargo ». Vous n’avez pas tort : je suis un bâtard. Ce que je cherche ici, ce sont vos clics. Et manifestement ça fonctionne, puisque vous lisez ces lignes. Ce que je vous propose, puisqu’on est entre nous, c’est que vous partagiez cet article en faisant semblant que c’est, en effet, la première critique que vous lisez d’AntMan, qu’elle est superbement écrite et qu’elle a changé votre vie. Ouais carrément. Comme ça j’aurai encore plus de clics et peut-être que je deviendrai célèbre. Ma mère sera fière de moi. Sinon, en vrai de vrai, AntMan on l’a vu, mais on est soumis à un embargo jusqu’au 9 juillet. Maintenant, je vais répéter ce texte plein de fois, histoire que vos blaireaux d’amis arrivant sur cette page pensent qu’il y a vraiment quelque chose à y lire. Ant-Man est un film que je n’ai absolument pas vu mais qui parle d’un mec ayant le super-pouvoir de se transformer en mec minuscule. Alors vous allez me dire, « ouais, t’es vraiment un bâtard, on a dû trouver le moyen de zoomer pour lire ta critique en pensant que c’était écrit en petit pour respecter l’embargo ». Vous n’avez pas tort : je suis un bâtard. Ce que je cherche ici, ce sont vos clics. Et manifestement ça fonctionne, puisque vous lisez ces lignes. Ce que je vous propose, puisqu’on est entre nous, c’est que vous partagiez cet article en faisant semblant que c’est, en effet, la première critique que vous lisez d’AntMan, qu’elle est superbement écrite et qu’elle a changé votre vie. Ouais carrément. Comme ça j’aurai encore plus de clics et peut-être que je deviendrai célèbre. Ma mère sera fière de moi. Sinon, en vrai de vrai, AntMan on l’a vu, mais on est soumis à un embargo jusqu’au 9 juillet. Maintenant, je vais répéter ce texte plein de fois, histoire que vos blaireaux d’amis arrivant sur cette page pensent qu’il y a vraiment quelque chose à y lire.

3 thoughts on “Ant-Man : notre critique

  1. L’histoire d’Ant-Man est celle d’un petit escroc du nom de Scott Lang. Doté d’une capacité étonnante – celle de rétrécir à volonté tout en démultipliant sa force – ce dernier doit embrasser la part de héros qui est en lui afin d’aider son mentor, le docteur Hank Pym, à protéger d’une nouvelle génération de redoutables menaces, le secret du spectaculaire costume d’Ant-Man. Contre des obstacles en apparence insurmontables, Pym et Lang, doivent mettre au point – et réussir – un audacieux cambriolage qui pourrait sauver le monde d’une issue fatale…

    1. Estas las preparo yo no tardando mucho…jajaja…Me encantan, hace tiempo que las he visto, ahora no recuerdo dónde, pero ya las tengo en mente, ahora ya no se me escapan A mi también se me estropea alguna que otra galleta, bien porque no me gusta como queda o bien porque meto el de;e8#&230djajaja…poro bueno, así las pruebo…Un besote, mi solete.Vamosalculete.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.