HBO : Le porno au box-office

J’aime HBO. Non, sérieusement.

Au niveau séries de qualité, on a rarement fait mieux, même si AMC (Breaking Bad, The Walking Dead, Mad Men, Hell on Wheels…) et autres Showtime (Dexter, Californication, Homeland, House of Lies…) s’en sortent de manière plus qu’honorable. On peut également ajouter FX à la liste, dans une moindre mesure. Surtout pour The Shield et Sons of Anarchy, en fait.

Au cours des années, HBO nous a livré quelques unes des meilleures séries qui ont existé, existent ou existeront dans le futur (j’y reviendrai). Je suis sûr que vous souhaitez quelques exemples et les raisons qui me poussent à les citer. Bon, c’est bien parce que c’est vous et que je n’ai pas grand-chose d’autre à faire à l’heure actuelle.

Je citerai en premier Les Contes de la Crypte. Oui, c’est kitsch au possible et le Gardien de la Crypte fait vannes pourries sur jeux de mots improbables. Mais c’est ce qui fait en majeure partie le charme de la série. Ca et le nombre de guests incroyables qui s’y sont succédés au cours des sept années de diffusion, autant devant que derrière la caméra : Michael J. Fox, Bob Hoskins, Tom Hanks, Arnold Schwarzenegger, William Friedkin, Robert Zemeckis et j’en passe (beaucoup trop) !

Vient ensuite Oz, qui a véritablement lancé la mode de l’épisode d’une heure où les situations présentées t’en mettent plein la gueule et ou la réflexion s’impose après le visionnage. Les Soprano, The Wire, Deadwood ou bien encore Rome ont suivi, et on a découvert que la télévision pouvait vraiment relever du cinéma. On peut encore citer Entourage, Six Feet Under ou Sex and the City. La liste est longue.

Je citerais pour finir cette petite rétrospective, la génialissime Caravane de l’étrange, malheureusement annulée au bout de deux saisons. Chaque épisode contenait une suite de niveaux de lecture à vous faire perdre la tête et je me souviens clairement avoir pris le temps de me poser après chaque visionnage pour me dire : « OK. Qu’est-ce que je viens de voir ? ».

S’il y a bien une constante chez HBO, c’est le cul

Le network a compris que le cul a toujours fait vendre et continuera toujours de faire vendre. Cette constante s’est accentuée avec les quelques séries made in HBO de ces deux ou trois dernières années.

Prenez Game of Thrones, LA série à succès de HBO. Du cul, du cul, des boobs, du cul, de l’inceste, des têtes tranchées (R.I.P. George W.), du cul et… ah oui, tiens, du cul. Je n’arrive pas à me souvenir d’un épisode sans une scène de cul. Et s’il y en a, c’est bien la preuve que ce système CUL = AUDIMAT marche sur moi, parce que je ne m’en souviens pas. Mais ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : j’adore Game of Thrones.

Il en va de même avec l’excellente Boardwalk Empire, où l’on voit enfin Steve Buscemi dans un rôle à la mesure de son talent. Mais encore une fois, du cul partout. Mais bon, il y a Kelly Macdonald. Curieusement, je ne crois pas me souvenir qu’on la voit beaucoup dénudée. Alzheimer me guette.

Et dans Girls, c’est la même.

Ce qui m’a intrigué, en revanche, c’est l’absence totale de scène de cul dans les premiers épisodes de la petite nouvelle du network : The Newsroom. Il faudra attendre de voir les prochains épisodes pour en être sûr, mais je me demande si HBO ne chercherait pas à prendre un virage dans ses productions. A moins qu’Aaron Sorkin ne se préoccupe plus de ses dialogues (géniaux) et de la réflexion sur les situations montrées que des poitrines et postérieurs de ses actrices. Verra-t-on des fesses danser lors des fameux walk and talk de maître Sorkin dans les prochains épisodes ? Encore une fois, l’attente est de mise.

C’est donc à cause de cette situation intrigante que j’ai décidé de reprendre mon Tardis pour de nouveau voyager dans le futur. J’avais quelques craintes après mon dernier voyage dans le temps et la découverte de la mort de Nicolas Cage.

Je mets donc le cap sur l’année 2112 et j’en profite pour assister à un concert des membres de Rush, cryogénisés quelque temps avant 2020, reprenant l’intégralité de l’album du même nom, 2112 donc. Suivez un peu.

Et là, j’ai envie de dire OUF ! Rassurez-vous, tout va bien pour HBO !

Tout va même tellement bien qu’HBO est devenu le leader mondial de la pornographie classe. Un virement a tout de même été opéré puisque ce n’est plus le sexe qui vient servir le scénario mais bel et bien le scénario qui vient servir le sexe. Je me dis que cet état de fait devrait plaire à Katsuni, qui nous livre souvent sur son blog des articles bourrés de bon sens par rapport à son métier. Je me promets donc de lui livrer mes informations une fois revenu en 2012.

Un truc, toutefois, m’inquiète.

En 2012, HBO est en lice pour diffuser les deux saisons qui feront le lien entre les trois films adaptés de la Tour Sombre, de Stephen King. Bon, chez King aussi, il y a du cul. Beaucoup moins que chez HBO, cela étant. Je me demande donc comment ils vont faire… Et je ne préfère pas vérifier pour le moment. Mieux vaut ne pas trop en savoir sur le futur.

Élevé au rock ‘n’ roll, à Tex Avery, à Calvin & Hobbes et j’en passe, je mets à profit un Tardis retapé par mes soins pour aller glaner dans le futur quelques infos primordiales sur le septième art. Et parfois dans le passé, aussi. J’ai également un Master ès Nanars et Flims en mousse. Je travaille aussi sur une thèse intitulée « Xena: The Rainbow Warrior Princess » et qui vise à décrypter la manière dont sont abordés les thèmes de l’homosexualité et de l’écologie dans « Xena : Princesse Guerrière ». No shit, Sherlock.

19 Comments

  • […] concernant la crudité des scènes de violence et de sexe. Pourtant, comme nous le rappelle ici John C. Leroy, le cul, sur HBO, c’est quasiment un acte […]

  • […] aurait avec plaisir retrouvé HBO pour une grande série dramatique, audacieuse et novatrice, comme au temps de sa splendeur. Force […]

  • Répondre juillet 30, 2012

    Paegan-Joe

    P’tain de marde, tu viens de me déclencher une illumination synaptique !
    Le grand phagocyteur de séries HBO que je suis vient de trouver la bizarre exception à cette règle du nichon frétillant.

    Treme !

    D’ailleurs, The Wire non plus ne faisait pas spécialement dans la surenchère de crac-crac.
    Ça a un effet néfaste sur la libido, les gangstas et les ouragans ? Sur la bonne santé, par contre, c’est avéré.

    • Répondre juillet 30, 2012

      John C. Leroy

      Hélas, pas vu non plus… ^^

      J’ai une vie, bordhaïl !! =p

  • Répondre juillet 29, 2012

    emma nuelle

    Bin oui HBO a innové question cul avec Sex and the city il y a déjà au moins deux décennies. Première fois qu une série américaine non seulement montrait du cul mais en parlait sans tabous ,

    • Répondre juillet 29, 2012

      John C. Leroy

      Exact. Cela étant, j’avoue avoir toujours eu du mal avec Sex and the City…

  • Répondre juillet 28, 2012

    GAEL

    Game of Thrones, c’est du porno pour toute la famille. J’imagine bien le père de famille la pipe au bec retirant sa tête du dernier télé 7 jours annoncé « ça vous dit un petit porno, les enfants? »

    Et je m’étonne de l’absence de True Blood dans ton article, enfin bon c’est pas très porno mais dans l’érotisme, True Blood se défend pas mal non? (Anna Paquin et Deborah Ann Woll quand même…)

    • Répondre juillet 29, 2012

      John C. Leroy

      La pipe au bec ? Hum… Non, laisse tomber, j’ai l’esprit mal placé.

      Je n’ai jamais vu True Blood. En fait, il y a pas mal de séries HBO que je n’ai jamais vues. Mais comme je le dis plus haut, mon agenda séries est déjà bien rempli ^^ Cela étant, il faudrait que je m’y intéresse. Vampires made in HBO, ça peut être sympa. Enfin, j’espère.

  • Répondre juillet 27, 2012

    francis cerveau

    Je suis assez d’accord avec ce papier, seulement cette prédominance du porno, ou érotisme dans les séries HBO n’a rien de nouveau, dois je vous rappeler les insoutenables scènes de Oz ? L’érotisme de certaines scènes des Sopranos, Carmela, Ms S, une scène avec le curée durant un orage, C’etait CHAUD !!!

    Je pense qu’en parlant, ou montrant, de/du sexe, Hbo se met en opposition avec le reste de la prude société Américaine. Alors quand il s’agit de traiter une période historique, Rome, Game of throne, en sont de bons exemple, la chaine payante se permet de montrer une vue quelque peu différente de celle des livres d’histoires, plus crue.

    Il est bon aussi de préciser la liberté que connait la chaine depuis les succès, oz, wire, soprano, rien ne peut plus les arréter. C’est toujours une des seule chaine permettant l’utilisation de « FU** » et autre « SH********T », une des seules qui nous permettra de voir un bout de sein hors d’un programme purement porno, ou d’un clip de snoop.

    Néanmoins, je viens de finir VEEP saison 1 et je ne me rapppele pas avoir été très émoustillé. Bref chaque sujet ne permet pas, meme aux géniauX scenaristeS d’HBO, d’y introduire une once de cul.

    :3

    • Répondre juillet 27, 2012

      John C. Leroy

      En effet, on trouve déjà ce genre de passage dans Oz, les Sopranos et même la Caravane de l’Etrange mais pas à outrance comme c’est le cas ces derniers temps avec Game of Thrones et Boradwalk Empire (bien que ça soit réduit pour cette dernière).

      Je suis loin d’être contre le côté cru de la chose mais il y a des passages où ça ne sert à rien, à mon sens.

      Et oui, c’est l’avantage qu’ont les networks payants comme HBO, AMC, FX et autres comparés à NBC, ABC, etc. Ils peuvent se permettre plus de vulgarité. Mais sombrer dans l’excès, que ce soit d’un côté comme de l’autre (puritanisme obscur contre vulgarité purement gratuite) n’est jamais bon.

      Merci à toi pour avoir partagé ton avis, en tout cas =)

      • Répondre juillet 28, 2012

        francis cerveau

        Merci pour ta réponse, je suis content de lire un avis intéressant sur des séries Américaines, loin du jugement permanent et arbitraire de :

        http://seriestv.blog.lemonde.fr/

        J’ai un peu l’impression, même si je n’ai pas regardé la série ( j’ai comme tjs bcp lu dessus), qu’avec game of throne, Hbo a voulu changé de public, ou peut etre retrouver le public des tv show comme Rome ou deadwood ou autres. Enfin ca n’engage que moi.

        Sinon parmis toutes ces série HBO de l’année j’ai beaucoup apprécié Kenny powers eastbound and down, j’ai trouvé cette série completement décalé et ne ressemblant a aucune autre. De plus c’est une série qui comme d’autres parle des etats unis du « MIddle » loin de ny ou de frisco.

        Sinon chez les concurrents, je suis sous le charme de Louie, Louis CK, j’espere si tu as vu ces série pouvoir débattre de leur qualité avec toi !

        Encore bravo pour ton post ! et F**K le blog du monde, ahahahhaha !!

        • Répondre juillet 29, 2012

          John C. Leroy

          Je n’ai pas eu l’occasion de voir les séries dont tu parles. Et mon agenda en la matière est déjà bien booké ^^

          Mais j’y jetterai un oeil dans quelques années…

  • Répondre juillet 27, 2012

    Anne-C

    Je salue la qualité de cette chronique qui m’a fort donné envie de regarder Game of Thrones.
    Salutations.

    • Répondre juillet 27, 2012

      admin

      c’est du propre.

    • Répondre juillet 27, 2012

      John C. Leroy

      Gameofthronis te salutant ? Ceux qui vont mater Game of Thrones te saluent… Salutations, donc, et merci =)

  • Répondre juillet 27, 2012

    RiyeT

    Je le savais que dans le futur y aurait du p0rn en prime time!! Je le savais! Vivement 20112.
    C’est vrai que c’est une constante chez HBO et ils auraient tort de s’en priver. Néanmoins quand on compare bouquin/série dans Game of Thrones, ces bâtards d’HBO rajoutent du cul toutes les 30 secondes quand il n’y a pas lieu d’être pour servir l’histoire dans le livre.
    Très bon article soit dit en passant cher confrère ^__^

    • Répondre juillet 27, 2012

      John C. Leroy

      Le Saturday Night Live avait proposé il y a quelques mois une explication très logique à ces rajouts : http://tinyurl.com/6tkrdbg =) Enjoy! Et merci ^^

      • Répondre juillet 27, 2012

        Anne-C

        J’ai ri dans l’open space. Merci. 🙂

        • Répondre juillet 27, 2012

          John C. Leroy

          Je t’en prie =)

Leave a Reply