SO FILM, Numéro 2

SO FILM, Numéro 2

Le numéro 2 de So Film – le mensuel lancé par So Foot et Capricci – est en kiosques. Quelques sympathiques amuse-gueules (la rubrique Skorecki vs. Moullet), un cahier critique toujours aussi mince (dix pages pour une poignée de films), mais surtout une jolie brochette de têtes brûlées : un portrait de Carax par ses collaborateurs, un entretien avec Michael Madsen (sévère avec Tarantino, mais tendre avec le regretté Hopper), un Terry Gilliam furax envers les producteurs, les publicitaires, Facebook, la démocratie (à peu près tout le monde, à vrai dire), un Oliver Stone toujours très politisé et un Vincent Gallo… égal à lui-même (Les Espagnols ? « Il faudrait qu’ils soient éradiqués de la surface de la Terre. »). Punchy et pointue, une revue à suivre.

3 thoughts on “SO FILM, Numéro 2

  1. L’article consacré à Bud Spencer est effectivement excellent. Une carrière hors-norme (un passé de champion de natation, notamment), comme on en fait sans doute plus. Spencer avoue préférer les avions (et Michael Madsen, dans le même numéro, la moto) au cinéma : une filmo erratique, mais un personnage résolument attachant. Longue vie à So Film !

  2. Sans compter une plâtrée de pages d’interview du créateur de Breaking Bad, un retour sur la carrière de Bud Spencer et sur René Chateau. Le premier numéro était déjà excellent, celui là prouve qu’on peut encore faire du (très) bon journalisme dans le cinéma.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.