Oui, je regarde Pékin Express

Il y a quelques années maintenant, j’ai participé à cette émission culte qui s’appelait La Carte Au Trésor.
C’était la dernière saison avant son arrêt, et Nathalie Simon, miss biscottes Heudebert, présentait. J’ai ce souvenir du dernier repas. Le tournage a duré deux jours, nous étions par binômes, et mon équipier et moi discutions avec le producteur, un type assez génial.

La journée avait été assez chaotique pour nous. On avait dû reproduire un PUTAIN DE NOEUD à l’identique sur un bateau à partir d’un modèle situé à 500 mètres : une galère, un truc qui t’arrive rarement dans la vraie vie. On s’était engueulés, on hurlait dans tous les sens, les autres binômes n’avaient pour leur part aucune difficulté, bien logiques, bien disciplinés. Notre caméraman se foutait de notre gueule, et moi j’avais grave les nerfs et me retenais de ne pas hurler en courant tout nu, juste à cause des caméras.

Puis il y avait eu cette épreuve à la rame où l’on n’avait pas réussi à guider l’embarcation à la con, et où j’étais tombé à l’eau à moultes reprises, parce qu’a priori, quand on tourne en rond, la meilleure solution n’est pas de pagayer avec les mains.

Une histoire de montage

Lors de ce repas tant mérité, le producteur nous félicitait de toujours avoir réussi à nous relever, de ne jamais avoir abandonné, cédé à la pression en grande partie due aux caméras. Il en profitait pour comparer sa belle émission à la « merde » Pékin Express.

De notre binôme après montage façon France 3 ressortirait une belle amitié, une complicité même dans les moments les plus compliqués, bien que nous ayons à bien y réfléchir, passé notre après-midi à nous insulter le plus fortement possible. Sur M6, nous serions juste passés pour des connards. Il a parlé d’honnêteté, d’humanisme, de vérité, de respect.

Moi, je préfère 1000 fois Pékin Express. Je suis un fan absolu de l’émission. Et pour les mauvaises raisons, en plus… celles qui me feront passer pour inculte, voyeur, pecquenaud, ménagère de moins de 50 ans sarkozyste. Et ce, dès la première émission de cette saison !

Je sortais d’une passionnante saison de Top Chef (ne me jugez pas…), avide de stress, d’engueulades, de pubs à foison et d’éliminations larmoyantes. Et évidemment, j’en ai eu pour mon argent. Surtout des pubs. Mais aussi de belles images, j’ai appris beaucoup de… Non, je déconne. J’ai vu des meufs bonnes dans des fringues moulantes se faire engueuler, courir dans la pampa, crier sur des étrangers qui parlent des langues chelous, manger gratos et détourner des voitures.

Je me déteste.

(Dzibz n’étant pas mon vrai prénom)
Red’chef ici, extrêmement sévère avec les autres, mais pas du tout avec moi, hashtag YOLO.

1 Comment

  • Répondre juillet 18, 2012

    Olivia Von Kitsch

    Putain, t’as déjà ‘essayé’ Koh Lanta ?
    A côté, Pékin Express, c’est du pipi de tétard.

Leave a Reply